+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
mercredi, mai 19, 2021
Politique

BUKAVU : Ngwabidje contraint de répondre à la motion de défiance lui adressée par les députés provinciaux

16119views

La situation sociopolitique, économique et sécuritaire de la ville de Bukavu préoccupe la société civile urbaine. Cette structure citoyenne  dit être impatiente d’attendre une nouvelle décollation dans la gestion de la chose publique.  Selon elle, l’incompétence de gouvernants fait accroitre la misère perceptible de la population et donne l’impression comme si les dirigeants étaient désorientés de leur mission.

Dans une déclaration de la société civile urbaine de Bukavu rendue publique le lundi 26 avril 2021 et une copie parvenue à Debout RDC,  ces activistes des droits humains passent en revue la situation générale de la province caractérisant la gouvernance dans sa considération négative.

« La spoliation des maisons et parcelles de l’Etat par l’exécutif provincial en complicité avec ses services, le détournement de fonds, l’utilisation des recettes publique de la province pour corruption des certains acteurs sociaux, l’utilisation manifestement illégale et abusive de la PNC par le gouverneur contre la population remontant jusqu’à l’utilisation des armes létales lors de meeting des députés provinciaux en date du 18avril 2021 au terrain de FUNU à Bukavu », peut-on lire dans ce document.

 La société civile  appelle les dirigeants de s’investir dans la base pour une bonne représentativité de leur taches en province. Elle invite Théo Ngwabidje, gouverneur du Sud-Kivu, à répondre à la motion de défiance lui adressée par des élus provinciaux.

« Le gouverneur du Sud-Kivu S.E Monsieur Théo Ngwabije Kasi aille répondre à la motion de défiance lui adressée par les députés provinciaux du sud-Kivu dans un délai de 5 jours à dater de ce jour et que le bureau définitif de l’Assemblée provinciale convoque dans l’urgence et dans un délai de 3 jours les plénières permettant au gouverneur de présenter ses réponses relatifs à sa mauvaise gouvernance de la province», interpelle-t-elle.

La société civile indique qu’à défaut de la convocation de la plénière par l’Assemblée provinciale dans le délai, elle exigera la démission de son Bureau définitif.

 Par Marianne Kulimushi

 

 

Leave a Response

× Contactez l'équipe de deboutrdc.net