+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
mercredi, mai 19, 2021
DDH et Journaliste

BUKAVU : le  phénomène corps sans vie dans la ville bat son plein

16145views

L’insécurité se porte à merveille dans la ville de Bukavu en province du Sud-Kivu. Du jour au lendemain, des corps sans vies sont retrouvés par-ci par-là dans différentes contrées de trois communes de la ville. Trois corps sans vie ont été enregistrés dans une semaine, le cas le plus récent est celui du Lundi 26 avril 2021, à l’entrée de L’économa/ISDR en commune de Kadutu. Des voix se lèvent pour demander la restauration de la paix à Bukavu et au Sud-Kivu en général.

Suite au corps sans vie  retrouvé tôt le matin du 26 avril 2021, à l’entrée de l’institut supérieur de développement rurale de  Bukavu ISDR sur avenue Georges Defour, quartier Nkafu, Maître Alain Mutiki, président de la société civile NDSI/Kadutu a indiqué que, les mobiles de toutes ces tueries ne sont pas élucidés. Pour lui, les indicateurs sont au rouge, et la ville de Bukavu ne cesse d’enregistrer un niveau si élevé de la  criminalité sous toutes ses formes.  Loin de citer d’autres formes des tueries, des braquages des mains armés et des massacres qui sont enregistrés.

6janvier 2021 un corps sans vie en état de décomposition a été retrouvé le matin de mardi 5janvier 2021 au quartier Nkafu, commune de Kadutu. C’était un homme d’une trentaine d’âge répondant au nom de Elia Bamporiki qui avait été kidnappé depuis  le 25 décembre 2020 et retrouvé sans vie au bord du lac Kivu.

En date du 08 mars 2021, un homme âgé d’une cinquantaine d’années va être retrouvé mort et jeté dans un canal après avoir été kidnappé. Ce drame s’est déroulé sur la route numéro 2 non loin de la concession de la clinique universitaire de l’université Officielle de Bukavu au quartier Nkafu, en commune de Kadutu. Josué Murhula, président de la société civile de NDSI, renseigne que la victime était un militaire de son état et habitant de Burhale. La cause de sa mort reste toujours inconnue, une expression qui ne cesse de fâcher la population en province.

A la même date du 08 mars 2021 un autre corps  sans vie découvert à Panzi dans l’enceinte de l’université Evangélique en Afrique, dans la commune d’Ibanda. David Cikuru, président communale de la société civile, d’Ibanda, renseigne qu’il s’agit d’un jeune garçon qui aurait été poignardé et jeté à cet endroit. Sur la route Michombero au quartier Nkafu non loin du Beach Muhanzi, un autre corps va être retrouvé avec des traces de tortures au niveau du visage.

Le Bureau Urbain de la société civile a demandé au nouveau commissaire Provincial de la PNC, de redoubler les efforts pour réduire la criminalité qui gangrène la ville de Bukavu et la province en générale.

Plus d’un habitant s’interrogent sur la suite des enquêtes menées par la police pour appréhender les vrais auteurs l’insécurité en province. La population déplore le fait que, tous les dossiers se trouvant en justice sont et demeurent en cours.

Par Carine Bintu

 

 

 

 

 

Leave a Response

× Contactez l'équipe de deboutrdc.net