+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
mardi, août 3, 2021
DDH et Journaliste

Mbadaka : La radio Sarah saccagée par les éléments de la Police, JED condamne cette attaque

Journaliste en danger (JED) condamne l’intrusion des éléments de la police nationale congolaise accompagnée d’un groupe d’individus en tenue civile dans les installations de la Radio Sarah, station émettant à Mbandaka, chef-lieu de la province de l’Equateur (Nord-Ouest de la RD Congo), et qui s’est soldée par l’interruption des émissions et la rafle des matériels de diffusion.

Selon les témoignages recueillis par JED, cette incursion a eu lieu, jeudi 8 juillet 2021 vers 21 heures alors que la Radio Sarah diffusait en direct une émission politique dénommée « makanisi ya bayi mboka » (traduisez : Les idées de la population) débattant, sur la destitution du Gouverneur de province, Bobo Boloko, par l’Assemblée provinciale de l’Equateur.

Pris de panique, le journaliste-présentateur, Steve Iwewe, a aussitôt interrompu son émission pour aller se cacher pendant plusieurs heures, dans la parcelle voisine. Les policiers auraient alors saccagé le générateur et emporté quelques matériels de diffusion, notamment deux émetteurs, deux caméras et un ordinateur portable.

Journaliste en danger (JED) dénonce vigoureusement cette attaque armée contre cette radio maintes fois accusée d’être hostile au Gouverneur de province, Bobo Boloko, et qui met en péril la sécurité des journalistes travaillant dans ce média.

JED exige la restitution immédiate des matériels emportés et la reprise des émissions interrompues.

Pour rappel, les journalistes de la Radio Sarah sont victimes des plusieurs actes d’intimidations, des menaces et d’harcèlements de la part des autorités provinciales et de la justice depuis plusieurs années. Le dernier cas en date est l’interpellation, le 2 juillet 2021, du Directeur général de cette station de Radio au parquet de Mbandaka. En effet, Steve Iwewe, journaliste-présentateur de l’émission « Invité du jour » était cité à comparaitre pour témoigner des propos jugés « offensants » aux autorités locales tenus par son invité lors de la diffusion de cette émission.

 

Leave a Response

× Contactez l'équipe de deboutrdc.net