+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
mercredi, octobre 27, 2021
Environnement

RDC: APROVATOUR contre cet arrêté interministériel qui sacrifie des espèces protégés

Sous le thème Tourisme et Croissance Inclusive, l’Agence pour la Promotion et la Valorisation du Tourisme invite l’Etat Congolais à l’annulation de l’arrêté interministériel n°006/CAB/Min/EED/2020 et N°Min/FINANCES/2020/069 du 24 Juillet 2020. A en croire l’APROVATOUR, ledit arrêté a été publié dans le journal officiel en 2020, autorisant l’abattage et vente des espèces protégées qui présentent déjà un recul dans l’industrie du tourisme et croissance inclusive vis-à-vis d’énormes potentialités touristique de la RDCongo.

Dans une déclaration rendue publique ce 27 Septembre 2021 par l’APROVATOUR, date à laquelle le monde célèbre la journée mondiale du tourisme, cette structure fait savoir que cet arrêté signé par le ministère de l’environnement et celui du finance, donne l’autorisation de capturer, d’abattre ou de chasser des espèces animales protégées grâce aux permis délivrés par la direction de la conservation de la nature.

APROVATOUR indique que les détenteurs de ces permis ont droit d’abattre les Gorilles des montagnes, espèces totalement protégées au pays.

“L’abattage, la possession et la vente d’animaux sauvages ne sont pas rentables uniquement mais celà conduira au braconnage illégal. Le gouvernement a créé un marché permettant aux braconniers de vendre leurs prises ce qui augmente les risques et interactions entre animal et l’homme qui ont été associés à des différentes maladies,”  peut-on lire dans cette déclaration.

Cette agence pour la Promotion et la Valorisation du Tourisme montre que les efforts des acteurs environnementaux et écologiques sont mis en mal par cet arrêté dans le cadre de leur travail, la promotion durable du tourisme et de la conservation des ressources naturelles.

Ainsi, l’APROVATOUR demande le retrait de cet arrêté qui met en danger les institutions engagées dans la lutte contre la chasse, la capture et l’abattage des certaines espèces de faune et flore sauvages protégées depuis plus de 40 ans et qui sont en voie d’extinction à travers le commerce international.

“Cette décision fera à ce qu’il y ait réduction de la population animale en RDC, au Rwanda et en Ouganda. Les animaux de parcs de la RD Congo traverseront la frontière pour s’installer dans les pays voisins. C’ est une perte  pour l’Etat Congolais. Lorsque ceux du Rwanda se verront abattus et capturés en RDC, il naîtront des conflits de plus que les responsables signataires de cet arrêté ont intérêt de retirer ce dernier,” ajoute-t-il.

APROVATOUR demande aux différentes organisations environnementales et écologistes de faire un bloc et de militer ensemble pour le retrait de cet arrêté dans le but d’éviter des conflits et des nouvelles guerres.

Par Carine Bintu

Leave a Response

Open chat
Bonjour!
Deboutrdc.net est à votre écoute!
Vous voulez nous contacter? Cliquez juste ce bouton à coté!
× Contactez l'équipe de deboutrdc.net