+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
Politique

RDC : Les FDLR nient avoir des rélations avec certains cadres de l’AFDC

662views

 « Honorable, nous vous écrivons pour accuser réception du dernier lot de matériel que vous nous avez envoyé. Le contenu est bon et  nous permettra de rester actifs et opérationnels comme des combattants aguerris. » C’est par ce mot que certaines personnes dites Forces Démocratiques de Libération du Rwanda, FDLR, remercient  Ephrem Iragi Baguma, porte-parole provincial de l’AFDC au Sud-Kivu et coordonnateur adjoint de la cellule de Communication du Gouvernorat pour un lot de matériel qu’il lui aurait envoyé.

Dans ce document qui depuis un certain temps circule sur les réseaux sociaux et signé par Cure Ngoma, commissaire à l’information et porte-parole des FDLR, ce groupe armé demande à l’honorable Ephrem Iragi de le ravitailler en AK47 qui va servir les nouveaux venus.

« Par cette même occasion, nous voulons demander un approvisionnement en AK47  pour les nouveaux éléments qui ont rejoints le groupe cette année 2021, »peut-on lire dans ce document.

D’aucun s’interroge sur l’apport du nouveau patron du sénat et numéro un de l’Alliance des Forces Démocratiques du Congo (AFDC), Modeste Bahati Lukwebo, pour mériter les remerciements des FDLR.

« Vous voudrez aussi transmettre à l’autorité nos remerciements pour sa bienveillance et nos félicitations pour son élection comme président du sénat. Nous nous en réjouissons considérablement », poursuit le document.

Joint au téléphone de deboutrdc, Pierre Cure Ngoma, commissaire à l’information et porte-parole des FDLR, rassure que ce document ne vient pas des FDLR. Cure Ngoma nie toute relation lui attribuée avec Ephrem Iragi et Bahati Lukwebo. Il précise que ce sont des ennemis de FDLR qui cherchent à nuire les incriminés.

« Je ne connais pas monsieur Iragi et les FDLR ne les connaissent pas! Je n’ai pas de relation avec lui, ni avec Lukwebo, ce sont nos ennemis qui cherchent à salir l’image des FDLR, » déclare Cure Ngoma.

Je vous propose d’écouter Pierre Cure Ngoma dans cet élément !

En réaction, dans une plainte portée contre inconnu, Ephrem Iragi Baguma accusé d’être en lien avec les FDLR, nie toute relation et dit ignorer le prétendu lot de matériel ainsi que l’approvisionnement en AK47. Celui-ci regrette de voir que ces personnes inconnues, mal intentionnées, visent à ternir son image. Ephrem s’indigne pour avoir cité le président du sénat, Modeste Bahati Lukwebo et l’AFDC.

« Qu’il est consterné et au regret de trouver sa personnalité être sapée par des personnes mal intentionnées, qui du reste, inconnues, mais visent à nuire sa réputation et bien plus à sa notoriété, en ce que ce malfrats ont profité de l’élévation de l’honorable Modeste Bahati Lukwebo pour n’est pas le citer à la présidence du sénat et de droit de son regroupement politique  pour le lier à un quelconque mouvement FDLR soit dans le seul objectif de saper son honneur et sa dignité et dont le combat politique incarne des valeurs incommensurables de paix et d’amour pour la patrie, » peut-on lire dans cette plainte signée par me Ruchababisha Kabi Moise.

Notre source demande à la justice de mener des enquêtes possibles afin de dénicher ces malfrats et les déférer devant le juge  pour qu’ils répondent de leur acte.

Contacté à ce sujet, Ephrem Iragi fait savoir qu’il a fait un démenti pour balayer toutes ces accusations de ce qu’il qualifie de montage pure et simple. Celui-ci précise que, c’est aux organes habilités de mener des enquêtes si nécessaire.

Il sied de noter que les Forces Démocratiques de Libération du Rwanda sont un groupe armé formé en RDC en 2000. Défendant les intérêts des Hutus rwandais réfugiés en RDC.

Bernardin Matabaro

Leave a Response