+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
Prix Nobel de la Paix et Patrick Muyaya
Prix Nobel de la Paix et Patrick Muyaya
Politique

RDC : Dénis Mukwege jamais intéressé par le poste de la présidence de la CENI

379views

« Arrêtons quand même, ici je m’occupe des malades, vous ne pensez pas que ça suffit ? » Interroge Dénis Mukwege.

Lors de sa rencontre avec le docteur Dénis, le mercredi 23 juin 2021, à l’hôpital général de référence de Panzi, situé en commune d’Ibanda, ville de Bukavu, Province du Sud-Kivu, le ministre national de la communication et média, et porte-parole  du gouvernement, Patrick Muyaya a éclairé l’opinion publique sur la rumeur selon laquelle, le nommé « réparateur des femmes » serait plébiscité au poste du président de la Commission  Electorale Nationale Indépendante (CENI).

Répondant aux préoccupations de professionnels des médias pour éclaircir sur les rumeurs devenues virales sur les réseaux sociaux en rapport avec la probable occupation du poste du président de la CENI par le prix Nobel de la paix 2018, Muyaya balaye d’un revers de la main ces allégations;

« Pas du tout ! Nous n’avons même pas parlé de la politique, et je n’ai pas eu l’impression de parler à un homme qui était intéressé par des questions politique de cet ordre. J’ai plutôt entendu un homme préoccupé à ce que le pays doit faire pour amener la paix, la justice, » s’est exclamé Patrick Muyaya, avant d’ajouter ;

« De toute évidence, la CENI doit être une structure indépendante, donc il n’appartient pas à un membre du gouvernement de négocier pour la CENI pour le Docteur Mukwege puisse occuper le poste de la présidence, donc il faut le ranger dans le cas de fake news » a-t-il précisé.

En réaction, Docteur Mukwege s’est indigné de ces allégations.

« Arrêtons quand même, ici je m’occupe des malades, vous ne pensez pas que ça suffit ? » a demandé le Dr Mukwege.

Le ministre national de la communication et média a promis de s’assurer de la diffusion des bonnes informations et lutter contre des diffusions des fake news, des fausses informations.

« Nous allons voir dans le cadre de nos compétences comment travailler avec des médias locaux pour donner de la formation éventuellement et le renforcement des matériels pour les médias officiels », a-t-il renchérit.

Par Bernardin Murhabazi Matabro

Leave a Response