+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
mercredi, décembre 1, 2021
EnvironnementPolitique

SUD-KIVU : Bataille rangée entre le gouverneur de province et le député Bulambo, à qui ça profite?

La réaction de la Fédération du Parti National pour la Démocratie et la République (PANADER) au Sud-Kivu intrigue l’opinion publique. Un contrecoup aux propos de Idée Bakulu et de Jérémie Zirhumana Basimane jugés des « menteurs » par ce parti, alors qu’ils répliquaient également aux propos jugés « désobligeant » du député Jean-Marie Bulambo envers le gouverneur Théo Ngwabidje.

Dans une déclaration rendue publique le 28 octobre 2021 et dont copie est parvenue à la rédaction de deboutrdc.net, le conseiller financier du Gouverneur de Province du Sud-Kivu monsieur Idée Bakulu et Jérémie Zirhumana Basimane, ministre provinciale de l’Urbanisme, Habitat, Environnement, Médias et Porte- parole du Gouvernement provincial ainsi que le Gouverneur de province Théo Ngwabidje lui-même, ont été qualifiés des « menteurs » par le Parti National pour la Démocratie et la République (PANADER).

Pour ce parti, la levée des mesures conservatoires prise par le Gouverneur de province Théo Ngwabidje en 2020 sans aucune enquête crédible pour déterminer les responsabilités des uns et des autres est un acte de complicité, de tolérance et de passivité aux yeux de tous. Les abus de l’exploitation illicite et de multiples violations des droits de l’homme commis par différentes sociétés dans le territoire de Mwenga relèverait du gouverneur à vouloir piétiner sur les mesures conservatoires, et pourtant ces mesures étaient l’une de pistes de solution à cette problématique.

« L’article 28 de la loi N° 08/012 portant principes fondamentaux relatifs à la libre administration des provinces, le Gouverneur dispose de l’administration publique en province. A ce titre, tous les services publics provinciaux et nationaux sont placés sous son autorité. Et donc, le déploiement des sociétés minières à capitaux chinois accompagner sur terrain par des éléments FARDC en sigle, lourdement équipé ont la bénédiction du Gouverneur de province, Dire le contraire, relèverait d’un aveu d’incompétence » peut-on lire dans cette déclaration

Le PANADER fait savoir que concernant la question de portefeuille ministériel face au poids politique et sociologique doublée du leadership que représente le président National du dit parti en la personne de Jean-Marie Bulambo Kilosho, il a eu droit à un ministère provincial dans le gouvernement Ngwabidje 2. Et donc, les propos tenus par monsieur Idée Bakulu sont faux pouvant être orientés dans le sens de créer un conflit en interne entre les responsables provinciaux du PANADER et Geneviève Mizumbi Namutondo, bien que le PANADER ne prendra pas part à ce jeu.

En réaction, Idée Bakulu, conseiller financier du Gouverneur de Province du Sud-Kivu dit avoir répondu au comportement jugé d’ « indécent et irrespectueux » du député Jean-Marie Bulambo Kilosho tenus à l’endroit de l’autorité provinciale. Il appelle à l’union pour une bonne cohabitation étant donné que la province regorge la diversité culturelle.

« La province du Sud-Kivu est reconnue départ ses diversités culturelles. Mais l’union fait de nous une force dans la cohabitation. Dans la formation d’un gouvernement, le Gouverneur approche les parties prenantes pour trouver un accord dans sa mise en place. Il est question aux parties de ne pas divulguer toutes les vérités de la discussion et/ou de se sentir libre de dire toutes les vérités comme on l’entend. En politique il est prudent de choisir quoi dire ou faire au nom de la cohésion », a-t-il dit

Population appelée à la vigilance

Au regard de ce ping-pong, d’aucun se demande qui sera le perdant ou le gagnant quand on connait que madame Geneviève Mizumbi, cadre du PANADER est ministre au sein du gouvernement provincial Ngwabidje 2 alors que son parti et son président national le nommé Bulambo Kilosho est en guerre ouverte avec le gouverneur de province Théo Ngwabidje Kasi.

Bien plus, plus d’une personne voudrait comprendre à part les intérêts politiques connus par les politiciens eux-mêmes, que gagne la population du territoire de Mwenga dans ce bras de fer entre le député Bulambo Kilosho et le gouverneur de province dans la mesure où il pourrait persister.

Vu les multiples problèmes parmi lesquels l’enclavement du territoire de Mwenga sur le plan infrastructurel (routes) qui le rend de plus en plus fragile, la population devrait rester vigilante et surtout soutenir l’une ou l’autre action visant son intérêt, quelle que soit sa provenance ou la personne qui la porte.

Carine Bintu                                                     

Leave a Response

Open chat
Bonjour!
Deboutrdc.net est à votre écoute!
Vous voulez nous contacter? Cliquez juste ce bouton à coté!
× Contactez l'équipe de deboutrdc.net