+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
Consolidation de la paixCulturelleJusticePolitique

BUKAVU : 25 ans après l’assassinat de Mgr Christophe Munzihirwa, il reste gravé dans la mémoire de toute la communauté

382views

29 Octobre 1996-29 octobre 2021, cela fait 25 ans depuis que Mgr Christophe Munzihirwa a été lâchement  abattu à Bukavu dans la province duSud-Kivu. Des milliers d’habitants venant de tous les bords se sont rassemblés à Nyawera, en droit où il a été tiré à bout portant et qui porte desormais le nom de « place Mgr Christophe Munzihirwa ».

En mémoire de 25 ans d’assassinat de monseigneur Christophe Munzihirwa, les fidèles et chrétiens ainsi que d’autres personnes qui ont compris la lutte de ce martyre ont organisé une manifestation à Bukavu le 29 Octobre 2021. Les activités commémoratives de cette journée ont débuté par une marche partie de Nyawera où il fut assassiné et baptisé à son nom, jusqu’à la cathédrale Notre dame de la paix de Bukavu où une messe a été dite pour honorer cet humble serviteur de Dieu.

Dans son homélie, l’archevêque de Bukavu Monseigneur François Xavier Maroy a fait savoir que Munzihirwa a fut un berger toujours aux côtés de ses brebis et qui n’a cessé de les inviter à l’union et à la résistance contre l’ennemi. Pour ce faire, il a demandé aux chrétiens et fidèles de continuer à prier pour lui pour un repos éternel dans le royaume des cieux. Ce prélat a renseigné en plus, que l’église a déjà acquis une concession d’un hectare dans le territoire de Walungu comme un site de pelerinage en mémoire de ce serviteur de Dieu.

Quant à l’abbé Kanozire, président du tribunal ecclésiastique il a fait savoir que le processus de la cause (procès) sa béatification évolue normalement.

« La cause de béatification de Monseigneur Christophe Munzihirwa évolue bien. D’après les dernières informations nous parvenues de Rome, le processus est déjà à plus de 50% et sera bientôt déclaré clos selon les prescrits de l’église catholique », a-t-il indiqué.

Présent à cette célébration, le gouverneur de province du Sud-Kivu, Théo Ngwabidje Kasi appelle la population à la paix et à l’amour, credo de Mgr Christophe Munzihirwa. Il indique que le gouvernement a cédé à l’église catholique la gestion de la place dite Munzihirwa situé à Nyawera dans la ville de Bukavu pour honorer d’avantage sa mémoire. En outre, le gouverneur du Sud-Kivu insiste sur l’appropriation par la population de la lutte visant la mise en oeuvre des récommandations du rapport mapping afin que justice soit faite à l’endroit de toutes les victimes y compris Christophe Munzihirwa.

Il sied de noter que Munzihirwa est resté un modèle à suivre pour les chrétiens, tandis que pour les activistes des droits humains, il est un symbole de la résistance qui mérite les hommages dignes de son rang.

Pour rappel, le 29 octobre 1996, l’archidiocèse de Bukavu et le pays tout entier sont en choc. Ceci après l’assassinat crapuleux de Mgr Christophe Munzihirwa Mwene Ngabo, alors archevêque de Bukavu. Des témoins renseignent que son corps gisant dans le sang fut ramassé à Nyawera vers l’enclos de la SINELAC par les missionnaires Xavériens de l’avenue Vamaro, commune d’Ibanda dans la ville de Bukavu.

Il sera premièrement enterré dans leur petite chapelle, avant qu’il ne soit exhumé pour des hommages mérités et enfin enterré au mausolée de la Cathédrale Notre Dame de la Paix de Bukavu pour le repos éternel. Cet endroit où sont enterrés même deux de ses prédécesseurs dont mes seigneurs Emmanuel Kataliko et Charles Mbogha Kambale est considéré aujourd’hui comme un lieu de pèlerinage et de recueillement pour les fidèles et chrétiens.

Diaz Bahati

Leave a Response

'
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
LinkedIn
Share
WeChat
WhatsApp