+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
8mars, les femmes du Sud Kivu en méditation sur la situation de femme à l'Est
ActualitéDDH et Journaliste

Sud-Kivu : JIF-2021, des femmes réunies en prière pour que la paix revienne à l’Est de la RDC

281views

« Les femmes Congolaises en pleure, » « en RDC, les massacres à l’Est, l’insécurité et l’impunité tuent plus que la Covid-19, plus jamais ça ! »

C’est par ces déclarations que les femmes, du Sud-Kivu, à travers le Bureau de Coordination de la Société Civile, se sont réunie le lundi, 8 mars 2021, en la cathédrale Notre dame de la paix de Bukavu, pour  présenter à Dieu leurs intentions. C’est en marge de la journée internationale de la femme célébrée le 8 mars de chaque année.

Au cours de cette célébration eucharistique, dirigée par le vicaire général, Emil Mushosho, des centaines de femmes ont été prêché sur l’amour mutuel, l’unité et le travail pour instaurer la paix en RDC, plus particulièrement à l’Est. Ces femmes ont été interpellées sur le rôle qu’elles jouent et la place qu’elles occupent dans la société.

Selon Néné Bintu, vice-présidente du bureau de coordination de la société civile du Sud-Kivu, les femmes s’indignent de l’insécurité grandissante qui a élu domicile à l’Est du pays au vu et au su des autorités. Elle renseigne que les femmes ont choisi de fêter autrement ce grand jour qui leur est dédié, car sans la paix, il y’a pas de développement.

« Nous en avons marre, c’est chaque jour qu’on voit des images horribles sur les massacres commis sur des populations civile à l’Est de la RDC. Cela a conduit les femmes de vouloir fêter autrement cette journée d’aujourd’hui en ayant une pensée pieuse à leur égard, » a-t-elle déclaré.

Notre source demande au chef de l’Etat Congolais, Félix-Antoine Tshisekedi, de prendre en considération sa promesse faite à la population de l’Est, celle de rétablir la paix et la sécurité dans cette partie de la RDC.

« Nous rappelons au président de la république qu’il avait promis de rétablir la sécurité à l’Est, il avait même promis de déplacer son état-major, mais jusque-là, on ne voit rien, » interpelle-t-elle.

Il sied de noter que, cette messe a connu la participation du vice-gouverneur, Fiston Malago, des députés provinciaux, des ministres provinciaux et différentes personnalités publiques et privées.

Bernardin Murhabazi Matabaro

Leave a Response