+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
DDH et Journaliste

RDC : les organisations de la société civile exigent le respect des droits humains dans la province de l’Ituri et du Nord-Kivu

154views

Nous exigeons la  fin de la répression et le respect  des droits humains dans la province du Nord-Kivu et de l’Ituri sous état de siège depuis le 06 mai 2021.  Cette demande est  des trente-sept organisations de la société civile de la République Démocratique du Congo, dans une correspondance adressée au premier ministre, Sama Lukonde, le mercredi 13 avril 2022.

Dans cette correspondance dont copie est parvenue à deboutrd.net, la Nouvelle Société Congolaise, la voix de sans voix et beaucoup d’autres organisations de la Société Civile  renseignent que, la dégradation de la situation des droits humains, ainsi que des massacres qui sont continus dans ces deux provinces sous état de siège, seraient la motivation de cette exigence.

Bien plus, ces organisations de la société civile font savoir que, depuis l’instauration de l’état de siège, les droits humains ne sont pas respectés dans lesdites provinces. Ces organisations informent également que, des militants des certains mouvements sont arrêtés à tort et à travers et pourtant selon toujours ces organisations,  ces derniers ne font que décrier le mal.

« A titre illustratif, il y a près de deux semaines, un tribunal militaire à Goma a condamné 12 activistes du mouvement citoyen Lucha à une année de prison pour avoir  manifesté devant la mairie de Goma en protestation des massacres », peut-on lire dans cette correspondance.

Tout en demandant au premier ministre Sama Lukonde, d’exiger des sanctions  de tout contre tout membre de l’armée ou de la police qui s’est distingué dans les actes d’atteintes aux droits humains, ces différentes organisations requièrent à ce dernier, d’appeler publiquement à la libération de toute personne arrêtée ou condamnée pour avoir critiquer l’état de siège.

 

Leave a Response