+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
LeadershipPolitique

SUD-KIVU : AFDC-A, Une propriété privée de la famille Lukwebo

307views

La gestion jugée orthodoxe par certains cadres du regroupement politique Alliance des Forces Démocratiques du Congo, AFDC-A, parti cher à Modeste Bahati Lukwebo inquiète plus d’un citoyen. Une situation qui concourt à la démission de certains de ses cadres qui estiment que le président du sénat a transformé le parti en un bien familial, ce qui ne rentre pas dans la politique du parti.

Dans une correspondance adressée à Modeste Bahati Lukwebo par l’un des cadres de son parti, Aksanti Ntibonera part de l’hypothèse selon laquelle le parti c’est la base avant de déplorer le fait que l’AFDC a été transformé en une propriété familiale qui revient à qui de droit à son autorité morale qui, en lieu et place des compétences se laisse distraire par des affinités familiales en octroyant tous les postes des responsabilités à ses frères et soeurs.

« Le  parti c’est la base, c’est aussi la communication.  Lorsque tu es trompé par le Kabund de Bukavu, Sengho Lukwebo comme c’est de lui que je parle, il faut t’attendre à d’autres départs. Lorsque les avantages sont donnés seulement aux familiers, je ne trouve pas aucun avantage de partager notre chemin, de suivre votre vision. Depuis notre conquête du pouvoir, tout est concentré à votre famille même ceux-là du 100ième degré. Finalement nous combattons et c’est à la famille de prendre les avantages », peut-on lire dans cette correspondance.

Bien plus ce militant de l’AFDC fait savoir que plus de 50 familiers de Modeste Bahati Lukwebo seraient engagés encore une fois de plus au sein des entreprises publiques. Une réalité qu’il qualifie d’une déception car, selon lui, plusieurs personnes ont lutté pour la construction de ce parti politique mais malheureusement ce qui sont les bénéficiaires ne sont que les membres de la famille de cette « soit disant » autorité morale.

Par ailleurs, Aksanti Ntibonera pense que l’histoire de Laurent Désiré Kabila devrait servir d’exemple à Modeste Bahati Lukwebo. Pour lui, après l’accession au pouvoir de Laurent Désiré Kabila, ce dernier s’était débarrassé de certains de ses partenaires mais  après 4ans de son règne il avait été confondu, chose qui peut arriver au président du sénat.

Il sied de rappeler qu’en date du 14 février 2022, deux cadres de l’AFDC-A ont démissionné de leurs postes. Avançant un motif de convenance personnelle, ces cadres ont décidé de quitter le parti laissant ainsi la population du Sud-Kivu dans une soif de connaitre le vrai motif de leur démission.

Maguy Bapolisi

Leave a Response

'
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
LinkedIn
Share
WeChat
WhatsApp