+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
DDH et JournalisteJustice

SUD-KIVU : La Fondation Panzi exige la rigueur de la loi à l’endroit du capitaine Jérémie Saleh, auteur de la mort d’Anne Marie Buhoro

177views

La Fondation Panzi condamne avec dernière énergie le meurtre de son agent et défenseuse des droits humains Anne Marie Buhoro, assassinée par le capitaine FARDC Jérémie Saleh Bin Saleh, dans la nuit du vendredi 28 au samedi 29 janvier 2022 à Minova dans le groupement de Buzi, territoire de Kalehe en province du Sud-Kivu.

Dans son communiqué de presse publié le 31 janvier et dont copie est parvenue à deboutrdc.net, la Fondation Panzi fait savoir que l’illustre disparue était défenseuse des droits humains reconnue comme telle depuis 2012 à Minova où elle a lutté contre les viol et violences basées sur le genre.

 « Nous avons perdu notre collègue, une activiste pro démocratie, combattante pour la justice, une lanceuse d’alerte, un agent de changement, une sœur et une mère .lors du drame de Minova de 2012 où le corps des femmes était utilisé comme  champ de bataille, Anne Marie Buhoro s’était illustrée dans la lutte contre les violences basées sur le genre, fustigeant le vol utilisé comme arme de guerre. Cela lui a valu une reconnaissance populaire aussi bien à Minova, au Sud-Kivu que dans la province du Nord-Kivu ». Peut-on lire dans ce communiqué.

Bien plus, tout en dénonçant ce énième cas d’assassinat ignoble qui affaiblit les efforts des femmes engagées à construire leur tissu social détruit par les violences subies, la fondation Panzi renseigne que ce meurtre illustre les risques que prennent les femmes qui voudraient changer leur vie en se battant pour élever les leurs dans un environnement qui ne garantit pas la sécurité à tous.

A cet effet, la Fondation Panzi demande aux autorités judiciaires non seulement d’enquêter sur ce crime afin que le responsable soit traduit en justice mais aussi de le sanctionner conformément à la loi, et que les peines exemplaires soient prononcées à l’endroit du capitaine Jérémie Saleh dans le but de dissuader d’autres potentiels crimes.

Pour rappel, Anne-Marie était agent à la fondation Panzi. Elle a succombé des blessures occasionnées par quatre balles lui logé dans l’abdomen par le capitaine Jérémie Saleh avec qui elle cohabitait.

Maguy Bapolisi

 

 

 

 

Leave a Response