+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
Province du Sud-Kivu en bleu, en RD Congo. Photo Wikipedia
Province du Sud-Kivu en bleu, en RD Congo. Photo Wikipedia
Politique

SUD-KIVU : Les donations des politiques, une manipulation pure et simple (la jeunesse)

142views

Au cours de ces 6 derniers mois, des politiciens et élus de la province du Sud-Kivu en République Démocratiques du Congo ont fait des donations à la population de cette province. Certains ont offert des lampadaires, d’autres ont donné des kits scolaires aux enfants, des tôles et de la craie à des écoles, etc. Malgré cela, des jeunes de cette province disent ne pas être d’accord avec cette manière de faire car attendre la veille des élections pour assister une population misérable n’est autre qu’une stratégie électorale et le début d’une campagne sous entendue.

Les donations de toute forme que font les politiques durant ces derniers mois seraient à la base de plusieurs réactions des jeunes de cette partie de l’Est de la RDC. Pour certains, les élus de leur province doivent non seulement chercher à savoir les besoins de la population mais aussi à repondre à cela au temps qu’il faut, et non le faire avec une attente d’intérêts personnels.

Pour d’autres, une autorité tant nationale que provinciale ne doit pas être évaluée en fonction de dons qu’il a faits mais plutôt de sa bonne gestion de la chose publique. Ces jeunes pensent également qu’un politicien ne doit pas être acclamé pour avoir fait quelque chose car, disent-ils, « cela rentre dans ses attributions. »

Pour Mugisho Balagizi, jeune de la ville de Bukavu, des politiques font des dons à la population dans l’objectif d’introduire une campagne qui n’a pas encore commencé. Notre source appelle la jeunesse en particulier ainsi que la population Sud-Kivutienne en général à la vigilance.

« Il ne faut pas que ces gens à qui nous avions confié le pouvoir et qui n’ont rien fait viennent encore nous tromper en 2023.

Mugisho Balagizi fait aussi une leçon aux politiciens qui vont se porter candidats aux élections qui pointent à l’horizon au pays :

“A ceux qui vont postuler, je veux leur dire que la population n’attend pas des cadeaux, mais elle a besoin que la chose publique soit bien gérée, que la caisse de l’Etat profite à tous et que les structures soient réhabilitées. »

Mugisho enfin s’adresse à la population avec un conseil en ces termes :

 « A la population qui va voter, je conseille de voter utile. Il ne faut pas qu’on évalue celui qu’on va voter en fonction de donations de dernières minutes mais plutôt en fonction de son intégrité ainsi que sa gestion de la chose publique. »

De sa part, Patrick Bouwe, coordonateur de l’organisation des jeunes dite C25P (Club des ressortissants de 25 provinces non originaires du Sud-Kivu) estime que les jeunes sont sans savoir que la jeunesse congolaise constitue la majorité de la population  de la RDC. Celui-ci demande à cette jeunesse de ne pas céder aux distractions des politiciens qui ne font que s’enrichir.

Notre source pense que les donations des politiques pendant cette période n’ont aucune importance car, estime-t-il,  ces derniers avaient plusieurs années pour montrer leur capacité ainsi que leur redevabilité envers leur population, mais ils ne l’ont pas fait.

« Nous sommes en train de voir qu’il ya presque pas des réalisations par rapport aux promesses qu’ils nous ont faites. Voilà pourquoi je demande à la jeunesse de prendre conscience et de ne pas céder à n’importe quoi car ces dons sont des signes de leur existence, et je suis sûr que d’ici 2023, ces politiciens vont revenir vers nous ; raison pour laquelle je vous interpelle de voter utile pour un avenir meilleur de tout congolais. »

Ramazani Yves, étudiant à l’Institut Supérieur de Développement Rural, ISDR-Bukavu,  indique que les élus tant nationaux que provinciaux ont l’habitude de revenir vers la population lorsque les élections approchent et, cela, par des « gestes corrupteurs ». Il invite la jeunesse du Sud-Kivu en particulier ainsi que toute la population en général de ne pas se fier à un politique parce qu’il a fait un don mais plutôt parce qu’il travaille pour la cause noble de la RDC avec des résultats palpables.

Ramazani appelle les politiciens à travailler pour l’intérêt commun et non pas jouer sur la psychologie de la population.

Maguy Bapolisi

Leave a Response

'
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
LinkedIn
Share
WeChat
WhatsApp