+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
Politique

SUD-KIVU : Situation politique en province, les élus nationaux de l’AFDC-A appellent au dialogue entre les hommes politiques et la société civile

238views

Les députés nationaux du regroupement politique AFDC-A clarifient l’opinion sur la situation politique qui prévaut au Sud-Kivu. Ceci dans un communiqué de presse dans lequel ces députés retracent différentes actions du président du sénat, Modeste Bahati Lukwebo et autorité morale du parti Alliance des Forces Démocratiques du Congo et Alliés.

Dans un communiqué de presse ayant 30 signataires et rendu public le 5 janvier 2022, ces élus passent en revue la situation politique en province du Sud-Kivu qui se traduit selon eux par bien des maux visant le président du sénat.

« Depuis quelques semaines, il s’observe dans la province du Sud-Kivu, et plus particulièrement dans la ville de Bukavu, une campagne de dénigrement, des attaques personnelles et autres discours de haine d’une violence particulière entretenus par certains politiciens en mal de positionnement, visant l’honorable sénateur, le professeur Modeste Bahati Lukwebo, président du sénat », peut-on lire dans le communiqué.

Par ailleurs, les élus de l’AFDC-A jugent cette situation d’une campagne de diffamation voulant décrédibiliser Modeste Bahati Lukwebo en lieu et place du gouverneur alors déchu, Théo Ngwabidje Kasi.

« Cette campagne de diffamation s’articule notamment sur des allégations infondées associant le sénateur Bahati Lukwebo à tous les maux dont souffre la province du Sud-Kivu, à travers le bilan du gouverneur de province, monsieur Théo Ngwabidje Kasi qui, selon les détracteurs de ce dernier, serait imposé et soutenu par l’honorable président du sénat, Modeste Bahati Lukwebo, en sa qualité d’autorité morale et président statuaire de l’Alliance des Forces Démocratiques du Congo (AFDC) et de l’AFDC-A, regroupement dont est issu l’actuel gouverneur de province du Sud-Kivu qui est contesté par une partie de la population de la province pour diverses raisons », peut-on lire dans ce communiqué.

Bien plus, les députés nationaux de l’AFDC-A précisent que d’autres allégations mensongères associent le président du sénat aux activités d’exploitation illégale des ressources minières dans le territoire de Mwenga en province du Sud-Kivu.

Eu égard à cette situation, le groupe parlementaire AFDC-A appelle à toujours privilégier le dialogue entre tous les acteurs politiques et ceux de la société civile afin d’aplanir les mésententes entre ces derniers. Il appelle aussi à privilégier la cohésion sociale qui est source d’unité et non de division. Ce groupe parlementaire se dit être disposé à contribuer à toute initiative de dialogue salutaire pour le décollage socio-économique de la RDC en général et du Sud-Kivu en particulier.

Hortense Zabona

 

 

 

 

 

Leave a Response

'
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
LinkedIn
Share
WeChat
WhatsApp