+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
Vital Kamerhe
Vital Kamerhe
Politique

RDC : Le Kamerhe de 2009 n’est plus celui de 2023 ?

505views

Le président de l’Union pour la Nation Congolaise, UNC, Vital Kamerhe a été nommé vice premier ministre, ministre d’économie nationale. Cette nomination intervient dans un contexte où les armées de plus de 4 pays sont présentes dans plusieurs territoires de l’Est de la RDC pour un mandant flou. Paradoxalement, le 15 mars 2009, il avait démissionné de son poste de président de l’assemblée nationale par le fait que le président Joseph Kabila avait autorisé le 20 mars 2009 l’armée Rwandaise à entrer en RDC pour la traque des FDLR. Le Kamerhe de 2009 est-il différent de celui de 2023 ?

Pourquoi Kamerhe avait démissionné ?

Lors de son intervention sur Radio Okapi le 21 janvier 2009 en rapport avec le début des opérations militaires conjointes entre les forces armées RD Congolaises et celles de la République du Rwanda dans la province du Nord-Kivu, Kamerhe avait  déclaré n’avoir pas été informé.

« Je ne me souviens pas à ce jour avoir reçu l’information du gouvernement sur l’accord signé avec le Rwanda pour les opérations militaires conjointes dans le Nord-Kivu ».

Et d’ajouter :

« Et que si cela était vrai, ce serait grave parce que j’avais estimé que compte tenu des dégâts collatéraux importants occasionnés en Province Orientale par une opération similaire avec l’armée ougandaise et celle du Sud du Soudan pour neutraliser les rebelles de la LRA, le gouvernement devait prendre des précautions pour éviter que la même situation ne se produise au Nord-Kivu », avait fait savoir Kamerhe.

Pour rappel, l’article 213 de la Constitution dispose ce qui suit :

« Le président de la République négocie et ratifie les traités et accords internationaux, le gouvernement conclut les accords internationaux non soumis à la ratification, après délibération en conseil des ministres, il en informe l’Assemblée nationale et le Sénat. L’Assemblée nationale est informée par son président ».

Pourquoi pas aujourd’hui ?

Quatorze ans après, Kamerhe accepte d’être nommé ministre d’économie nationale sous le leadership de Felix Antoine Tshisekedi, dans un contexte plus délicat que celui de 2009. Pour bien des observateurs, Kamerhe avait donc menti au peuple congolais en 2009 car il aurait plus de raisons de démissionner actuellement.

Pour les congolais qui pensent que Kamerhe devrait démissionner, doivent garder leur mal en patience. Pour cause, les ténors de l’Union Sacrée de la Nation ont signé mercredi 5 avril à Kinshasa, la Charte de cette plateforme politique appelée à soutenir la candidature de Felix-Antoine Tshisekedi à la présidentielle de décembre 2023.

Le présidium de l’Union sacrée de la nation est composé de Jean-Pierre Bemba, Vital Kamerhe, Bahati Lukwebo, Christophe Mboso, Jean-Michel Sama Lukonde, Augustin Kabuya.

Kamerhe a passé au total 27 mois à l’assemblée nationale avant de créer son parti l’UNC le 14 décembre 2009.

Vous aimez nos contenus?

Deboutrdc.net met tout son cœur pour réaliser des contenus interactifs et immersifs que vous pouvez retrouver sur tous vos supports. Journalistes, photographes, graphistes et développeurs collaborent étroitement pendant plusieurs jours ou semaines pour vous proposer des interviews et des analyses qui répondent à une grande exigence éditoriale. Leur réalisation prend du temps et des ressources considérables. Nous sommes cependant persuadés que ces investissements en valent la peine et avons fait le choix de laisser ces contenus en libre accès et dépourvus de publicité. Un choix rendu possible par ceux qui croient en l'indepenance de notre média. Pour continuer à travailler en totale indépendance éditoriale et produire des contenus interactifs, deboutrdc.net compte sur vous. Si vous souhaitez nous soutenir, veuillez nous écrire à

directeur@deboutrdc.net ou via WhatsApp à +243 854566913

.

Leave a Response

'
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
LinkedIn
Share
WeChat
WhatsApp