SUD-KIVU : Nabintu Bashizi plaide pour la Justice à Kaniola

0
190
SYlvie Nabintu Chercheuse enconflits armé

La population de Kaniola vit une misère indescriptible et a besoin de ses fils et filles pour s’en sortir. Depuis la période où ce groupement touristique à plusieurs potentialités géographiques et géologiques a été visité par les hommes mal intentionnés et animés par un esprit de vouloir détruire et saboter le territoire du Bushi, la population vit désormais avec la pauvreté et la désolation.  Qui pourra bander les plaies profondes de ce peuple meurtrie qui ne cessent de saigner du jour les jours ? Des témoignages choquants et stressant ne cessent de fuser de par tout pour démontrer les blessures tellement atroces qu’on aurait involontairement fait subir au peuple vivant dans cet espace où il faisait beau à vivre qui présentement est transformé à un abattoir. Ces fils et filles arrachés brutalement de l’amour de leurs, d’autres condamnés à vivre dans une mélancolie  éternelle têtes voilées suite à la honte, ne savent plus à quel saint se vouer.

Le regard du monde devrait être tourné sur kaniola pour porter secours à ce peuple qui souffre sévèrement et qui du reste a besoin de l’assistance de toutes formes. Consoler ces cœurs brisés implique la restauration d’un Etat fort et indépendant au Congo, qui fera de la justice son cheval de bataille. Que ce qui ont commis ces massacres et ceux là qui continuent à le faire soient punis parce qu’ils sont bien connus. Voilà un remède préconisé par Nabintu Bashizi Sylvie chercheuse qui a décidé de joindre sa voix à celle du Prix Nobel 2018 Denis Mukwege.

Mademoiselle Nabintu Bashizi Sylvie native Kaniola et jeune femme entrepreneur dans le territoire de Walungu interpelle tous les ressortissants de cette collectivité et autres hommes de bonne foi de s’impliquer pour que la femme de Kaniola obtienne réparation. Il en appelle à la conscience des tous de mener une lutte acharnée sans relâche pour imposer la justice et obtenir réparations des actes ignobles commis sur leur terre.

« L’hémorragie interne des femmes de kaniola doit vraiment s’arrêter, car ce milieu saigne» regrette-t-elle.

En dépits des organisations œuvrent dans cette partie de l’Est de la RDC à l’occurrence la société Banro, elles n’ont jamais apporté la solution aux problèmes de la population, mais la vie de paisibles citoyens reste toujours préoccupent.

’Avant et pendant l’arrivée de Banro au Sud Kivu plus précisément à Kaniola, la vie demeure la même et rien n’a changé. Je connais Kaniola, je maitrise bien la souffrance du peuple pour y avoir travaillé pendant 5 ans dans la sous-traitance avec Banro. Il y a la bas les gens qui marchent mais ils sont déjà morts je vous les dis. Lorsque quelqu’un te partage son expérience tu sens qu’il ne vit presque plus’’ explique Nabintu Chercheuse au centre Andaza Institut de l’ISDR Bukavu intervenant dans le domaine de résolution de conflits armés. Fille d’un grand concessionnaire à Kaniola.

L’irresponsabilité de l’Etat serait prise à temoins par rapport à tous ces cas des massacres commis à l’Est de la RDC par des pays étrangers.

Patatrick Babwin

Comments are closed.