Adrien Zawadi dans une conférence de presse

SOCIETE CIVILE : La candidature qui fait peur, Adrien Zawadi sous menace d’invalidation

0
142

Sous le coup d’une menace d’invalidation,  Adrien Zawadi fixe l’opinion et clarifie les choses dans une conférence de presse tenue le 20 nov. 20 à l’hôtel Mont Kahuzi. Seule l’assemblée générale a la compétence de juger oui ou non de la validité d’un candidat en interrogeant la charte de la société civile. Pour le candidat à la tête de la société civile, il n’a jamais exercé le deuxième mandat qu’on l’accuse, car il avait démissionné séance tenante dans la salle. La société civile à besoin des hommes crédible qui n’ont pas d’accointance avec les politiciens, homme incorruptible et qui n’a pas un mauvais passé.

Dans cette bataille sociale qui s’affiche rude, Zawadi est toujours convaincu de l’emporter sur ses adversaires et optimiste de diriger le bureau de la coordination pour les 3 ans avenir.

‘’ Ceux qui pensent que ma candidature sera invalidée, ils se trompent et doivent lire bien la charte. La bas ils doivent comprendre est ce que mandat s’exerce ou se vit ? Je n’ai jamais exercé un quelconque deuxième mandat et seule l’assemblée générale estimera. Pour le reste je suis serrai et confiant que ma candidature est valable et sera validé par l’AG,  n’en déplaise à nos détracteurs qui pensent que sa va faire mouche,’’  rassure Adrien Zawadi candidat président du bureau de la Coordination.

 Pour certains acteurs de la société civile c’est de l’acharnement pire et simple et pensent même de la peur qui pousse déjà aux agitations. Déjà la bataille vécu sur les réseaux sociaux crée de la frustration au sein des organisations membre et demandent aux uns et des autres de mettre un peu d’eau dans leur vin. Les acteurs de la société civile contactés recommandent aux acteurs d’être modèles et faire preuve de la tolérance pour que le meilleur l’emporte. Lire: Société : La réalité qui se cache derrière les lunettes d’Adrien Zawadi (Récit)

‘’ Zawadi est l’un des délégué que nous avons choisi lors de l’assemblée générale élective de la composante jeune. Je vais aussi rappeler que je fut parti des délégués de la composante jeune de 2017 lors de la dernière assemblée élective qui a fait élire Patient Bashombe à la tête du bureau de la coordination de la société civile. Je me rappelle que nous avions également voté Adrien comme délégué de la composante et il était aussi candidat président du BCSC. Il était deuxième après Patient et le même jour séance tenante, il avait démissionné du comité dirigé par son challenger dans la l’AG. Il n’avait pas consommé son mandat car il faut être investi par l’assemblée générale élective,’’ informe Didier Katembera coordonnateur d’une organisation membre de la société civile.

Pour notre source la commission qui avait investi l’autre Bureau et la seule qui aujourd’hui peut décider s’il sera oui ou non électif dans le bureau restreint.

Notre source pense que se sont les adversaires de l’échéance passée qui seraient dernier  et ‘’ c’est claire, les gens qui savent son crédit, sa force, mais aussi la mission qu’il a de changer l’image de la société civile  sont ceux qui bloquent et manipulent des petites âmes. Moi je pense que si Adrien passait avec 10 ans de lutte au compte de la société civile, il peut faire quelque chose. Le bureau de la société civile a été boutiqué, aujourd’hui on ne parle plus de cet organe au Sud-Kivu pourtant c’est elle qui avait donné une bonne image de la société civile du Congo. On la vendu au politicien, alors il nous faut celui qui connait où sont les faiblesses, qui sait où les choses ne marchent pas et où toucher pour que l’engrenage fonctionne,’’  A-t-il dit Didier Katembera.

 Dans sa vision Adrien Zawadi souhaite reconstruire une société civile d’En bas, forte en se focalisant sur le 3P ‘’ proximité, Proposition et pression pour garder le rôle de contre poids au pouvoir.

Patrick Babwine

Comments are closed.