+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
mercredi, mai 19, 2021
Darius Kitoga président de l'UNPC/Sud-Kivu condamne les attaques contre les journalistes
Darius Kitoga président de l'UNPC/Sud-Kivu condamne les attaques contre les journalistes
DDH et Journaliste

 BUKAVU : Le journaliste n’est pas une bête à abattre

16045views

L’union nationale de la presse du Congo UNPC section sud kivu, monte au créneau et condamne les attaques policières à l’endroit des journalistes en plein exercice de leur métier. Pour Darius Kitoga, président de l’UNPC Sud-Kivu, il est intolérable que l’on réprime de meeting dans la violence et dans le sang même. C’est inadmissible qu’un journaliste (Pascal Boji) de canal Futur soit victime des balles alors qu’il était en exercice de son métier. Ce qui s’est passé à Funu en commune de Kadutu dans la ville de Bukavu en date du 18 avril fâche les hommes de la presse et les poussent à intérpeller l’autorité qui verse dans la violation des droits des journalistes.

Plusieurs voix se font entendre de partout et interpellent la police congolaise de bien vouloir faire son travail en toute professionnalisme sans se laisser instrumentaliser par les policiers.

’Ce qui devrait être fait, c’était d’envoyer les policiers avant la tenue de meeting pour les empêcher de se masser. Mais ils ont laissé tout le monde arrivé et se constituer en masse et c’’est alors qu’ils interviennent, là il y a une très mauvaise intention. Voilà un journaliste vient d’être victime parce qu’il y a des éléments de l’ordre qui ne se sont pas maîtrisés. Nous condamnons fermement cet acte et c’est ici l’occasion de présenter nos condoléance à notre confrère couché à l’hôpital parce qu’ils y a des autorités qui n’ont pas si faire leur travail,’’ interpelle Darius Kitoga président de l’UNPC Sud -Kivu

Pour Darius Kitoga, le meeting ou pas n’avance en rien mais ce qui énerve, qui révulse  c’est l’acte ignoble commis au point que le journaliste en sort victime. Néanmoins, notre source recommande aux journalistes de se sécuriser eux-mêmes, car la politique est tellement hostile.

‘’Il existe un module pour montrer comment se sécuriser soi-même et dans des incidents comme ça ne réfléchissez pas. S’il faut fuir, fuyez d’abord et vous reviendrez après prendre les informations auprès des sources. De deux par rapport à l’autorité qui qu’elle soit, il faut absolument intimer l’ordre aux éléments d’ordre sur terrain d’identifier les signes distinctifs de journaliste,’’

Tout en condamnant la mauvaise procédure de policiers, Darius interpelle les responsables policiers et militaires d’instruire leurs éléments à protéger les journalistes sur terrain qui ont à bord des signes distinctifs

 

Leave a Response

× Contactez l'équipe de deboutrdc.net