+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
vendredi, avril 23, 2021
Théo kasi un spécialiste en travaux non achevés
Théo kasi un spécialiste en travaux non achevés
Environnement

Bukavu : Ngwabidje incapable de terminer la réhabilitation de 3,4 km en plus d’une année (les observateurs)

15984views

Une guerre sur les réseaux sociaux est désormais ouverte entre la cellule de communication du gouverneur Theo Kasi et Israël Mutala présentateur de l’émission Bosolo na Politik qui a critiqué l’action du gouverneur du Sud-Kivu sur le plan infrastructure.

Dans une vidéo mise en ligne par la cellule de communication du gouverneur, on fait référence au tronçon routier place de l’indépendance Asmar, UEA-Nyantede et place Mulamba-Ruzizi I comme étant quelques réalisations du gouverneur.

Pour certains analystes de la ville de Bukavu, le gouverneur doit faire la part des choses entre ses réalisations et celle du pouvoir centrale.

Le député provincial, Georges Musongela quant à lui, les quelques 6,6 kilomètres visibles au sud-Kivu sont l’œuvre de Kinshasa.

Il demande aux chantres de Ngwabje d’éviter cette publicité qui n’aidera pas la province à avancer.

« Sur les 20km de 100 jrs seulement 6,6km ont été fait dans la ville de Bukavu, les éloges c’est au gouvernement central. Seulement la route place Mulamba – ruzizi Ier longue de 3.4km et pour lequel un crédit de 3.5 millions a été pris est l’œuvre du gouvernement provincial et qui ne finit pas depuis le lancement des travaux le 08 novembre 2019 pour 45 jours comme annoncé par l’autorité provinciale. La route UEA Nyatende n’est ni dans le programme des 100 jrs ni moins l’œuvre du gouvernement provincial.  Il en est de même du tronçon Ruzizi II major Vangu, long de 2,7km, budgétisé à 6,3 millions et pour lequel les travaux ont débuté depuis 2016. A ce jour seuls 500m ont été asphaltés alors k l’Etat a déjà déboursé plus 4, 089 millions de dollars américains », écrit Georges Musongela.

La société civile noyau de Kadutu ne cesse de décrier la dégradation de la route place de l’indépendance-Industrielle au vu et au su de l’autorité provinciale. Cette route demeure aujourd’hui impraticable au niveau du TP un poste militaire jusqu’à deux poteaux et sur l’autre  bifurcation vers Kasali.

Les conducteurs des véhicules sur l’axe Cimpunda n’ont pas caché leur désolation.

‘’Nous ne parvenons pas à comprendre si réellement cette province est dirigée aussi longtemps que nous ne pouvons pas facilement à Cimpnda. Commençant par le rond point carrefour jusqu’à l’endroit reconnu au nom de Yesu yesu c’est de la honte totale. Les colites des Ngwabidje s’ils veulent l’aider devraient d’abord le conseiller à se soucier du social du peuple la suite après,’’ recommande l’un des responsables de l’ACCO.

 

Leave a Response

× Contactez l'équipe de deboutrdc.net