+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
DDH et Journaliste

Bukavu: Poursuite de l’instruction  dans l’affaire Mbobero ce mercredi 27/01/2021 au Tribunal Militaire de Bukavu.

476views

Après la vérification de la saisine du tribunal, Maitre Pascal Mupenda, un des membres du collectif des parties civiles a produit au tribunal un acte d’appel relatif au jugement avant dire droit (ADD) rendu et qui n’a pas satisfait aux parties civiles.

Réagissant quant à ce, le ministère public a indiqué que l’appel n’est pas suspensif de la procédure devant la justice militaire.
De même, le tribunal dans sa position a fait application des articles 247 et 248 du code  judiciaire militaire et a joint le jugement avant dire droit au fond, avant d’inviter les parties à entamer l’instruction au fond de la cause.

Ainsi, l’essentiel de l’instruction a concerné l’audition de certains renseignants.
Au regard des contradictions entre les renseignants sur certains points comme le lieu du crime ou encore l’endroit où serait réellement basés le militaire Bwira qui a commis le crime, les avocats des parties civiles ont sollicité la descente sur terrain.
En plus, ils ont sollicité la comparution d’autres renseignants parmi eux le commandant sokola, le commandant régiment, le capitaine serpent de la garde républicaine et A1 Apya chargé de la sécurité en province, cités plusieurs fois par le prévenu et les renseignants.
Ce moyen des parties civiles a été pris en délibéré pour un autre jugement avant dire droit à intervenir à l’audience de remise le 03/02/2021 au tribunal militaire de Bukavu.
Pour rappel, en date du 06/12/2020, un militaire commis à la garde de la concession de Mbobero, en territoire de Kabare au Sud-Kivu en République Démocratique du Congo, querellée entre l’ex-président Joseph Kabila et les habitants de Mbobero a tiré sur un certain Patrick, une des victimes des démolitions qui est morte sur place.
Hortense Zabona.

Leave a Response