+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
DDH et Journaliste

Bukavu : Un forum pour l’accompagnement des enfants en situation de rue vers une vie adéquate

314views

la clôture ce vendredi 7 mai 2021, en la salle Concordia de l’archevêché de Bukavu, du forum organisé par le centre Don Bosco  en collaboration avec trois universités de la ville de Bukavu, notamment l’Université Evangélique de Bukavu, l’Université Catholique de Bukavu et l’Université Officiel de Bukavu,  a porté sur la conception d’un plaidoyer pour la création d’une plateforme afin de mettre fin au vagabondage des enfants dans la rue.

Des enfants  n’ayant pas choisi cet état de rue, ils se retrouvent dans des paysages urbains de Bukavu et pratiquement dans toute la République Démocratique du Congo. Les participants à ce forum pensent que, la société c’est la société qui impose ces conditions aux enfants abandonnés dans les rues suite au manque de mécanismes nécessaires pour accorder à tous les enfants l’égalité des chances.

« Il faudrait une approche plurielle qui ira des instances de socialisation à l’Etat et pour cela nous proposons qu’il y est une stratégie nationale sur la question des enfants en situation de rue qui devra définir en fin ces différentes structures de la société qui vas être trouvées pour améliorer en terme de prévention, mais aussi de finir les mécanisme pluriels a la fois psychologique, sociologique, économique  culturel pour pouvoir aider ces enfants en situation de rue de sortir de leur peine », renseigne Bienvenue Karume, acteur social au sein du centre Don Bosco.

Pierrot Kabiona,  chef du centre Don Bosco, fait appel à la communauté  de s’investir  pour une prise en charge effective des enfants en situation de rue.

« Que la communauté   fixe sur eux, un regard d’amour  et non le considérer comme des porte-malheurs, plutôt les approcher  et les aider à retrouver le sourire et une place appropriée et non dans la rue »,interpelle-t-il avant dedemander une collaboration légale de l’Etat en leur octroyant des centres d’encadrement, ainsi des familles pour la réinsertion des ces enfants.

Notre source fait appel à l’adaptation et le mis en application des articles 5, 6, 27, et 28 de la convention internationale des droits de l’enfant.

Par Marianne Kulimushi

Leave a Response