+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
Politique

Sud-Kivu : Ngwabidje implore aux députés provinciaux de réitérer une fois de plus la confiance en lui

521views

« Je saisie de cette opportunité pour leur transmettre des remerciements et pour la confiance renouvelée à ma modeste personne ». C’est par ce mot que, le chef de l’exécutif provincial du Sud-Kivu, Théo Ngwabidje Kasi, remercie les membres de l’Assemblée provinciale pour avoir rejeté la précédente motion du 26 décembre dernier et les exhorte de faire de même pour cette seconde fois, car pour lui, c’est un acharnement pur et simple.  Ceci après le discours du député provincial Geoge Musongela, qui a passé en revue, les reproches faites au Gouverneur.

En répondant à la préoccupation des élus provinciaux, Théo Ngwabidje, informe la population Sud-Kivutienne qu’il ne s’est pas écoulé deux trimestres avant que les mêmes députés motionnaires ne reviennent à leurs fins. Il précise que, toutes ces manœuvres de députés motionnaires, tendent à déstabiliser le gouvernement provincial.

« A moins de trois mois, les mêmes députés motionnaires reviennent encore à la charge…et le 1 avril, j’ai une motion de défiance. Peuple du Sud-Kivu, quand est-ce que les députés motionnaires ont eu le temps d’examiner les reproches qui ont été fait au Gouverneur ? C’est donc honorables députés provinciaux, un acharnement contre le Gouverneur de province.  En toute vérité, en examinant la motion que j’ai reçu, il y a aucun élément nouveau, vous avez suivi, c’est les mêmes reproches, on fait des discrédits, on fait des mensonges et des contrevérités pour déstabiliser le Gouvernement provincial », précise théo Ngwabidje Kasi, Gouverneur du Sud-Kivu.

Théo Ngwabidje fait savoir que, d’après l’interprétation de la cours constitutionnelle, pour interpeller un gouverneur, il faut une motion de censure. Il indique que, son départ  entraînera la démission de tout le Gouvernement.

« J’ai saisi la cours constitutionnelle  pour interprétation de certains articles puis qu’aujourd’hui nous le savons aussi, il y a eu confusion sur une motion de défiance et une motion de censure sur le Gouverneur de province et membre du Gouvernement. Tout le monde connaît que, le départ du Gouverneur entraîne la démission du Gouvernement provincial, donc les conséquences montre aujourd’hui que pour interpeller le Gouverneur de province, il faut une motion de censure », Poursuit-il.

Il sied de noter que, le Gouverneur Théo Ngwabidje Kasi fini son allocution en promettant de corriger les erreurs commises durant les années déjà écoulées. l’Assemblée provinciale passe au vote individuel et à bulletin secret.

Par Bernardin Matabaro

 

Lire aussi:Sud-Kivu : Sur 48, 44 députés sont présents, le quorum est atteint pour examiner la motion de défiance contre Ngwabidje

Sud-Kivu : Affrontement de deux camps antagonistes des différentes structures devant l’Assemblée provinciale

Leave a Response

'
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
LinkedIn
Share
WeChat
WhatsApp