+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
DDH et Journaliste

BUTEMBO :  2 activistes de la LUCHA toujours détenus 60 jours après, un député saisit le gouverneur militaire

231views

Le député provincial Kambale Promesse élu de la province du Nord Kivu vient de saisir le gouverneur militaire de cette province. Cet élu du peuple alerte le gouverneur Constant Ndima sur la situation de deux militants de la LUCHA incarcérés à la prison centrale de Butembo depuis le 24 Avril 2021.

Il demande que ces jeunes activistes détenus arbitrairement soient libérés sans conditions.

Dans une lettre adressée au gouverneur militaire du Nord Kivu ayant comme objet « plus de 60 jours d’incarcération de deux militants des mouvements citoyens en ville de Butembo », le député Kambale regrette de voir que des jeunes qui manifestent pour exiger la sécurité dans leur milieu soient incarcérés.

« En effet, c’est depuis le 19 Avril2021, date avant que l’Etat de siège ne soit décrété par le chef de l’Etat dans la province du Nord Kivu que Messieurs Elisée Lwatumba et Eric Muhindo ont été brutalement arrêtés par les agents de l’ordre vêtus en tenue civile lorsqu’ils participaient avec ardeur à la manifestation pacifique de protestation contre la persistance des massacres et de l’insécurité au Nord Kivu », peut-on lire dans cette lettre.

Plusieurs organisations de protection et de défenses des droits des DDH avaient déjà alerté sur ces cas qui discréditent les services de sécurité congolais.

Dans un tweet de rappel de ces dossiers, l’ONGDH, Partenariat pour la Protection Intégrée, PPI, sollicite des autorités actuelles du Nord Kivu de faire libérer ces deux activistes qui n’ont fait que réclamer la paix dans leur contrée.

« PPI rappelle que deux militants de la Lucha Elisée Lwatumba et Eric Muhindo sont détenus à la prison centrale de Butembo depuis le 24 Avril. 60 jrs dans la geôle c’est trop. Nous exigeons leur libération sans condition. L’activisme n’est pas un crime », peut-on lire dans ce tweet.

Il sied de noter également que l’ONG Partenariat pour la Protection Intégrée, PPI avait alerté sur l’arrestation de ces deux militants à travers son feuillet du mois d’Avril au cours duquel elle a fait état de 163 nouveaux cas de violations des droits des DDH, journalistes et médias documentés sur toute l’entendue de la RDC.

 

Leave a Response