+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
Santé

Covid-19 à Bukavu : Carence d’eau potable dans des restaurants, des clients lancent un cri d’alarme

427views

La pénurie récurrente d’eau potable décriée depuis presqu’une semaine dans plusieurs contrées des trois communes de la ville de Bukavu en province du Sud-Kivu. Selon le constat fait, depuis l’annonce d’une panne technique faite par la Regideso, les ménages ainsi que des restaurants fonctionnent difficilement.  Confiés à Deboutrdc.net, certains utilisent l’eau du lac, d’autres profitent de la pluie pour combler le vide. Avec l’allure de la troisième vague de covid-19 à Bukavu, les clients craignent le pire.

Ce mardi 10 août 2021, il est 11h. Nous sommes en face de la mairie de Bukavu, entrée de l’athénée d’Ibanda. L’atmosphère est morose. Les restaurants et cafétérias ouvrent leurs portes. Dans des restaurants se trouvant à l’Est, des clients entrent un à un. Les dispositifs de lavage des mains presque secs, de l’eau ne coule pas. Certains clients qui  sollicitent de l’eau à boire, n’en trouvent pas. Seuls les clients qui ont la possibilité de se payer de l’eau minérale trouvent satisfaction.

« Ça fait deux fois que je vais déjeuner dans ce restaurant, on me présente à manger, mais je manque de l’eau dans le lave-main. J’ai du mal à trouver même de l’eau à boire. Et avec ces histoire de troisième vague, c’est toute la population qui sera contaminée, »  Commente un client à la file indienne devant le dispositif de lavage des mains.

Devant la porte d’entrée d’un des restaurants, on peut trouver un bidon suspendu à un tuyau de canalisation d’eau de pluie.

Contacté, une femme dénommée Cikwanine Nyaba deux, travailleuse dans un restaurant, raconte que trouver de l’eau est devenu un casse-tête. Elle précise qu’aucun de ses bidons d’eau potable n’est disponible.

« Un bidon de 20 litres se vend à plus de 500 FC et nous n’avons pas de certitude que cette eau est potable, nous avons carence jusqu’à ce que les clients manquent de quoi boire, la propreté de la cuisine de notre restaurant est trop difficile. L’eau potable est devenue une condition posée par nos clients avant de demander à manger, lorsqu’il y en a pas même s’ils ont déjà commandé un plat, ils rebroussent chemin  », nous a-t-elle expliqué.

Notre source demande à la Regideso de trouver des solutions idoines dans les plus brefs délais avant que les maladies, particulièrement la covid-19, ne prennent le dessus.

Pour rappel, la Regideso avait communiqué qu’il y aura coupure d’eau pendant 48h dans le but de faciliter la finalisation des travaux en face du parking de Mugogo, non loin du Lycée Wima.

Par Bernardin Matabaro

Leave a Response