+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
mercredi, mai 19, 2021
DDH et Journaliste

ISP/BUKAVU : l’aide humanitaire  s’avère d’une grande importance

16010views

victimes d’un incendie dur, les étudiants vivant au campus universitaire de l’ISP Bukavu, plaident pour une assistance. Pas de nourriture, ni d’habillement, dépourvus de tous les biens de première nécessité, cette partie de la crème intellectuelle Congolaise tend ses mains auprès des hommes de bonne foi.

Certains passent des nuits difficiles en dormant au-dessus des tables. Des auditoires transformés en chambre à coucher, en besoin criant d’habillement, telles sont des conditions que l’on peut voir et expérimenter à l’ISP Bukavu.

Le malheur ne vient pas seul dit-on. Alors que certains étudiants traversent une période difficile liée à la pandémie, et éprouvent de sérieux problèmes de s’acquitter avec les frais académiques, le feu vient encore amplifier leur souffrance.

Irenge Bunani Arsène, un étudiant de G2 originaire du groupement de Mudake, habillé en babouche communément connue sous le nom de sauver les voyous, l’arme sous les yeux, regrette d’avoir tout perdu dans la chambre où il était sous-loué.

‘’Je suis arrivé pendant que le feu allumait très haut, je n’avais plus comment accéder dans ma chambre pour sauver mes biens et ceux de mes camarades. Comme vous me voyez, c’est l’unique habit que j’ai, et ce babouches sauver les voyous. Nous avons passé notre première nuit dans les auditoires et ceux qui ont sauvé leurs biens ils les ont amenés là bas même. Le bloc paroisse a connu des fissures graves et il se trouve invivable. Demandons aux autorités politico administratives de nous venir en aide à tout le sens,’’ a-t-il lancé

Pas jusque là d’assistance,

‘’Pas jusque-là d’intervention, nous sommes délaissés à notre triste sort. Pas de nourritures, pas d’habits, et toutes nos notes consumés par le feu. Avant le feu nous avons appelé de l’intervention, mais hélas, ils ne sont pas venus, c’est après 2 heures que la MONUSCO est arrivée et elle n’a pas pu maîtriser la situation au dernier niveau. Les étudiants ont perdu tout ce à quoi ils tenaient de plus. Ce qui font des stages n’y vont pas,  des finalistes n’ont plus de références,’’ regrette Dieume Bertin secrétaire du collège d’étudiant de l’ISP.

Ushindi Kazimu Roméo, porte-parole provincial d’étudiant sortant, met  en cause l’autorité provinciale à la gestion de crise.

‘’C’est déplorable qu’à quelque mettre de la mairie on puisse connaître un incendie pareil dans une institution de l’Etat. L’ISP c’est une histoire, c’est parmi le chapitre de l’histoire de notre vie’’, Déplore Roméo.

Leave a Response

× Contactez l'équipe de deboutrdc.net