+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
DDH et Journaliste

Kabare : Deux présumés voleurs d’une même famille lynchés par la population à Kavamu

445views

La nuit du Lundi à ce Mercredi 06 Janvier 2021 n’a pas été rose pour les habitants de Kavumu à quelques mètres de l’aéroport national qui porte le même nom à au moins 30 km au nord de la ville de Bukavu. Pour cause, deux jeunes d’une même famille ont tenté de voler dans une maison avant d’être appréhendé par la population et lynchés par cette dernière.

« Cette nuit vers 4 heures du matin la population de Kavumu dans le territoire de Kabare s’est fait justice en tuant deux présumés voleur. il s’agit deux personnes d’une même famille, l’un âgé de 24 ans et l’autre 34 ans tuée après avoir été surpris en train de voler dans une famille au village de Kamakombe. 13h30, les corps de victimes sont encore visibles sur le lieu même si les autorités qui sont arrivées sur place ont autorisée leurs évacuations pour inhumation », précise Justin Mulindagabo président de la société civile de Bugorhe.

Face à cette situation, devenue monnaie courante dans ce coin de la province du Sud-Kivu, la société civile se dit choquée de cas de justice populaire.

Lire aussi: Kabare : 2 présumés bandits lynchés à Miti

« Nous comme société civile, nous n’encourageons pas la justice populaire, mais c’est pour nous l’occasion demander à la justice de faire correctement son travail à fin d’éviter ce genre de comportement devenu fréquent sur l’axe nord du territoire de Kabare »,

Et d’ajouter : La population n’a plus confiance en la justice, il ya des bandits qui sont souvent arrêter et qui retournent au sein de la communauté sans être jugés au mépris de ceux qui les ont fait arrêter, voilà ce qui explique ce genre de comportement de la population.

Le chef de groupement de Bugorhe Guylain Kalibanya, regrette ces agissements et demande à ses administrés de toujours laisser la justice faire son travail.

« Ces deux présumés voleur tué par la population sont de repris de justice, arrêter plusieurs fois et relâcher, donc la population les a observé pendant longtemps .Nous n’encourageons pas la justice populaire dans le groupement de Bugorhe, tout ce que nous demandons à la population c’est toujours déféré ces genres de situation auprès de la justice », conseille Guylain Kalibanya, chef de groupement de Bugorhe.

Des cas de justice populaire sont devenus un moyen de punir les bandits, une pratique interdites par la loi.

Pour Papy Kajabika, un défenseur des droits de l’homme et coordonateur de l’ONG Vision Sociale, fait savoir qu’il n’y a aucune loi en rapport avec la justice populaire et pour lui la constitution n’a rien prévu pour ce phénomène bien que la justice populaire est une pratique qui devrait être punie par la loi,

« En principe, pour la question de justice populaire la loi ne l’autorise pas lorsque les gens en font usage ils violent la loi et se rendent auteur de l’acte posé. Tout comportement de justice populaire par exemple brûler une personne vif doit être dénoncé et la personne qui en est auteur devra être conduite vers l’organe habileté qui se trouve sur place pour assumer de ses actes“, précise Kajabika.

Contactez la rédaction au +243 859360592

Par Ricky Ombeni

'
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
LinkedIn
Share
WeChat
WhatsApp