+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
DDH et Journaliste

RDC : PPI documente 13 cas des violations des droits des DDH, journalistes et médias en juin 2021

302views

L’Organisation de défense et de protection des droits des DDH et des journalistes Partenariat pour la Protection Intégrée, PPI a documente treize cas des violations et abus des droits des DDH, journalistes et médias au courant du mois de juin 2021. Ce rapport de monitoring couvre toute l’étendue de la RDC.

Dans ce feuillet de monitoring, PPI fait savoir que les femmes, les journalistes des médias en ligne n’ont pas été épargné.

« Ces violations et abus qui ont touché deux femmes défenseures des droits humains sont entre autres, deux (2) journalistes dont le correspondant du média en ligne Libre Grand Lac attaqué la nuit à son domicile à Goma dans la province du Nord-Kivu et un autre de la radio Flash Fm de Kamanyola dans le Sud-Kivu qui vit actuellement sous menaces », peut-on lire dans ce feuillet.

PPI note  également que  la situation de deux (2) activistes pro-démocratie sont harcelés judiciairement par l’auditorat près le tribunal militaire de garnison de Goma au Nord-Kivu, quatre (4) acteurs de la société civile -parmi eux une femme- arrêtés et jetés en prison dans la  province de Bas-Uélé, un (1) député provincial arrêté et gardé en prison dans la province de l’Ituri pour avoir donné son opinion sur les multiples promesses  irréalisables du président Félix Tshisekedi et un (1) DDH sous harcèlement judiciaire par le Tribunal de Grande Instance de Kinshasa/Gombe dans la ville province de Kinshasa.

Au cours de ce mois, PPI a enregistré également l’arrestation et détention de deux (2) DDH dans le territoire de Mwenga en province du Sud-Kivu. En territoire d’Idjwi dans la même province, une (1) femme DDH, madame Esther Muratwa, présidente de la société civile dans cette entité, traverse des graves menaces et son domicile a été attaqué à deux reprises.

Signalons qu’au cours du mois de juin 2021, la courbe est un peu en baisse par rapport aux mois de mai et avril, où PPI a documenté respectivement 28 et 163 nouveaux cas des violations des droits des DDH, des journalistes et des médias en RDC.

« PPI espère qu’avec les efforts et l’implication de tous, il sera possible d’atteindre « zéro cas » des violations et abus à l’égard des défenseurs de la démocratie en RD Congo. Un des outils de plaidoyer de PPI, ce feuillet vise à servir d’ « un miroir ou répertoire » des cas des violations et abus afin qu’ils soient connus de tous et que tôt ou tard les auteurs soient interpelés et punis conformément à la loi », plaide PPI.

Dans sa conclusion, PPI demande au président Felix Tshisekedi de garantir en toutes circonstances que tous les défenseurs des droits humains en RD Congo sont à mesure de continuer leur travail sans craintes de représailles et libres de toutes restrictions, y compris les harcèlements judiciaires, les menaces ou les arrestations.

 

Leave a Response