+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
samedi, septembre 25, 2021
DDH et Journaliste

RDC : PPI interpelle le président Tshisekedi sur la situation des DDH au Sud-Kivu, Nord-Kivu et l’Ituri

L’organisation Partenariat pour la Protection Intégrée (PPI) hausse le ton suite à la situation des défenseurs des droits humains et des journalistes dans les provinces à état de siège notamment le Nord-Kivu et l’Ituri ainsi que celle des lanceurs d’alerte sur  l’exploitation illégale des minerais à Mwenga au Sud-Kivu.

Dans une note  de plaidoyer adressée au Président de la République Démocratique du Congo, Félix Tshisekedi, le mardi 14 Septembre 2021, l’organisation de défense des droits humains Partenariat pour la Protection Intégrée (PPI) interpelle les autorités compétentes et exprime sa solidarité à aux journalistes et défenseurs des droits humains.

Cette ONG de droit Congolais à mandat régional œuvrant pour la promotion de la paix et la protection des défenseurs des droits humains et de journalistes, passe en revue la situation des violations et abus des droits des défenseurs des droits humains dans les provinces du Nord-Kivu , Ituri et Sud-Kivu.

«  En effet, parlant du Nord-Kivu et de l’Ituri, il se dégage que depuis le 06 Mai 2021, jour où l’État de siège a été décrété dans ces deux provinces, l’atteinte aux droits des défenseurs des droits humains et des journalistes s’est accentuée. D’après les rapports de monitoring effectués par PPI, entre les mois de Mai et Août 2021, au moins 51 cas des violations ont été enregistrés dans ces deux provinces, assortis de six(6) assassinats crapuleux », peut-on lire dans cette note de plaidoyer.

Suite à ces cas de violation des droits humains, l’organisation PPI demande au Chef de l’Etat ce qui suit de s’impliquer personnellement afin que cessent toutes les violations décriées dans les provinces du Nord-kivu et de l’Ituri.

« Garantir la protection aux DDH et lanceurs d’alerte sur l’exploitation illicite des minerais et la destruction des champs des paisibles citoyens ainsi que l’environnement dans le territoire de Mwenga au Sud-Kivu ; Favoriser les poursuites judiciaires contre toute personne, quel que soit son rang ou sa nationalité, qui serait impliquée de près ou de loin dans l’exploitation illégale des minerais à Mwenga ; Veiller au respect de tous les instruments juridiques nationaux, régionaux et internationaux qui protègent les défenseurs des droits humains, les journalistes et les médias dans l’exercice de leur travail » , exige PPI.

Par Diaz Bahati Munguiko

Leave a Response

Open chat
Bonjour!
Deboutrdc.net est à votre écoute!
Vous voulez nous contacter? Cliquez juste ce bouton à coté!
× Contactez l'équipe de deboutrdc.net