+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
DDH et Journaliste

Sud-Kivu : La situation humanitaire de déplacés alarmante, le CICR rassure son soutien

226views

On compte des dizaines des milliers de déplacés à l’Est de la République Démocratique du Congo, plus particulièrement en province du Sud-Kivu. On peut le retrouver dans différentes contrées de Luwindja, Katana, dans la pleine de la Ruzizi, à Buegera, dans le haut plateau du territoire de Fizi, à Mikenge, etc. Le Comité International de la Croix-Rouge en Province du Sud-Kivu et du Maniema, dit être préoccupé de la situation humanitaire de déplacés ayant fui  les conflits armées dans le haut plateau et moyen plateau en province du Sud-Kivu.

Selon des sources concordantes, la situation humanitaire de déplacés est alarmante. 90% des femmes et des enfants en déplacement, seraient reçus dans des familles d’accueil à Buegera et d’autres passent la nuit dans des églises. Ces familles d’accueil se retrouvent en difficulté de supporter ces déplacés, renseignent nos sources. Elles s’indignent de voir que cette situation représente un fait bénin aux yeux des autorités congolaises.

Monsieur Stijn Houben, chef de la sous-délégation du CICR au Sud-Kivu et Maniema,  lors de la célébration de la journée mondiale de la Croix-Rouge, le 08 mai dernier, a fait savoir que, cette organisation humanitaire met tout à œuvre afin de subvenir aux besoins vitales de ces déplacés.

« Tout à fait le CICR est actuellement très engagé dans tous les conséquences qui sont générées par les conflits soit dans le territoire de Kalehe, soit dans le territoire ou la zone de haut plateau d’Uvira, le Moyen Plateau vers la pleine de la Ruzizi aussi, par rapport au territoire de Kalehe, le CICR est entrain de coordonner avec d’autres acteurs humanitaires présent pour entamer une réponse humanitaire au déplacés soit du côté de Bunyakiri on espère que c’est dans quelques jours ou quelques semaines que la communauté humanitaire aura une réponse  prête pour les déplacés », a-t-il déclaré.

A la question de savoir ce que pense le CICR par rapport à la situation humanitaire de déplacés dans le territoire de Kalehe, Stijn Houben, rassure son engagement dans la recherches des solutions idoines.

« Le CICR est engagé aussi pour se positionner et entamer une certaines activités pour répondre aux besoins humanitaires qui se trouvent au sein de la communauté de déplacés dans le territoire de Kalehe », a-t-il rassuré.

Le chef de la sous-délégation du CICR/Sud-Kivu et Maniema, a précisé qu’un renforcement des activités du CICR, va avoir lieu dans ces parties du Sud-Kivu pour la promotion de droits humanitaires aux acteurs armés.

« Par rapport aux nouveaux déplacés qui se génèrent dans le haut et moyen plateau, le CICR va de plus en plus s’engager dans la Zone de Minembwe et de Mikenge à renforcer nos activités, soit dans la promotion de droits humanitaires auprès de tous les acteurs armés dans le grand le coin, évacuation de blessés pour sauver leur vie et bien d’autres », a-t-il renchéri.

Le CICR promet d’intensifier ses activités à Lemera, Buegera, et partout ailleurs où les communautés déplacées arrivent tous les jours depuis le haut plateau et Moyen Plateau au Sud-Kivu.

Par Bernardin Matabaro

Leave a Response