+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
vendredi, avril 23, 2021
DDH et Journaliste

Sud-Kivu : totalement enclavé, les attaques contre les humanitaires risquent de retarder le développement du territoire de Fizi

15989views

Trois agents de l’organisation humanitaire NRC, Norwegian Refugee Council  enlevés dans la matinée du lundi 1 mars en territoire de Fizi ont été libérés dans l’après-midi de ce même lundi. La nouvelle est rapportée par la société civile qui parle de trois otages enlevés et libérés quelques heures tard.

Selon nos sources, le chauffeur qui est resté dans le véhicule qui a alerté les autorités militaires qui sont intervenues et on réussit, après échange de plusieurs tirs avec ces coupeurs de routes, à récupérer les otages en ramassant la carte d’identité de l’un de ces inciviques qui ont pris la fuite.

La société civile recommande que le bandit ayant fait tomber la carte d’électeur soit traqué et arrêté.

« Dans la journée du lundi 01 Mars, aux environs de 11h30, dans les escarpements des Ngomo à deux kilomètres de Fizi-Centre, un convoi de NRC en provenance de Fizi Centre pour Baraka est tombé dans les mains de voleurs à mains armés.

Ils ont réussi à kidnapper cinq personnes », d’après l’administrateur ad intérim du territoire de Fizi.

Suite à l’insécurité grandissante, Médecin Sans Frontières venait de suspendre ses activités dans le territoire de Fizi

Ceci est contenu dans un communiqué de presse de MSF rendu public le mardi 01 décembre.

L’activisme sans cesse croissante des groupes criminels et armés dans tout l’est de la RDC conduit à des violences et des attaques continues contre les populations civiles à une échelle choquante, y compris des assassinats ciblés et des actes odieux, notamment de violences sexuelles.

“Ce n’est pas une décision que nous avons prise à la légère. Mais après plusieurs incidents de sécurité visant notre personnel dans le territoire de Fizi, la prévisibilité de nouveaux incidents et potentiels dommages graves a atteint un seuil que nous ne sommes plus en mesure d’accepter”, lit-on.

« Nous sommes reconnaissants des toutes les prestations et interventions médicales effectuées par MSF-Hollande au profit de la population de Fizi longtemps victime des affrontements des groupes armés et qui ne cessent de s’accentuer », a indiqué pour sa part Santos Mutu Kitandala, président territorial de la société civile de Fizi.

Totalement enclavé ou les routes sont en délabrement très avancées, le territoire de Fizi est considérés comme un bastion des groupes armés étrangers et nationaux qui défendent leurs tribus qui vivent à couteaux tirés.

Le territoire de Fizi qui se trouve au bord du lac Tanganyika qui partage la frontière avec le Burundi.

Dès 2015, le camp initialement prévu pour accueillir plus de 30.000 réfugiés ont été confrontés à des problèmes de surpopulation.

En janvier 2016, le camp était toujours confronté à ce problème de surpopulation auquel s’ajoutent des tensions avec des forces de l’ordre de RDC (leur présence est due à celle supposée de rebelles burundais dans le camp) ainsi qu’à celui de l’approvisionnement en vivres.

Ces situations renforcent la vulnérabilité de la population qui vit essentiellement de l’aide des humanitaires.

Leave a Response

× Contactez l'équipe de deboutrdc.net