+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
DDH et Journaliste

BUKAVU : JIF, les femmes agents de la Monusco plaident pour  la représentativité des femmes aux postes de prise des décisions.

115views

Soucieuses de voir une grande représentativité des femmes aux  instances de prise des décisions au sein des organisations,  les femmes agents de la Monusco Bukavu se sont réunies avec les cadres de la Police et ceux de l’Armée Congolaise, ainsi que plusieurs autres acteurs pour montrer les compétences que détient la femme afin d’aboutir à leur objectif. Ces assises ont eu  lieu à l’hôtel Mont Kahuzi à Bukavu le lundi 14 mars 2022.     

C’est dans le cadre de faire comprendre aux hommes ainsi qu’à certaines femmes qui ont toujours cru que la place de la femme c’est à la cuisine et non aux postes de prise des décisions au sein de la société que les femmes agents de la Monusco Bukavu ont réunies plusieurs acteurs de la province du Sud-Kivu et d’ailleurs.

Pour les organisatrices, le souci de voir les femmes occuper les postes stratégiques au sein des organisations est majeur. Ces dernières renseignent que jadis, la femme ne pouvait participer à un conseil quelconque que ce soit au niveau des familles ou des sociétés, mais dans le temps présent les gens commencent à comprendre que la femme peut aussi participer au développement des sociétés, des entreprises ainsi que des pays parce que cette dernière a aussi des atouts au même titre que l’homme.

Ces agents de cette mission Onusienne,  malgré cette compréhension ainsi que cette  considération de la femme au sein de la communauté, le taux de représentativité de la femme aux postes de prise de décisions au sein de la société demeure réduit. Elles estiment néanmoins que les hommes doivent donner la chance aux femmes en leur accordant les responsabilités pour ainsi  évaluer leur manière de travailler.

Pour la chargée de l’enfant et des violences basées sur les genres à la Monusco Bukavu, Cabril Germaine, la femme doit briser la peur car elle a des multiples compétences que l’éternel l’avait donné. Cette dernière souligne que la femme doit se distinguer au sein de la société en compatissant comme l’homme.

« Nous avons  toujours remarqué qu’il ya une faible représentativité des femmes dans le poste de prise des décisions. la Monusco par UNPOL donne l’occasion aux femmes de s’échanger les expertises pour motiver celles qui demeurent toujours dans la peur de la  briser  pour pouvoir oser non seulement prendre les paroles au sein de la société, mais aussi occuper des postes de prises de décisions», a-t-elle dit.

Bien plus, Cabril Germaine souligne que la femme doit se faire confiance, et doit également chercher des opportunités car il ne sera pas promis à la maison mais plutôt au lieu de service et selon ses compétences.

Par ailleurs cet agent de la Monusco demande aux hommes qui ne donnent pas la liberté à leurs femmes d’exploiter les talents à leur possession, de  comprendre que la femme a des atouts qui peuvent être d’intérêt général.

Il sied que la tenue de cette rencontre convient à la célébration de la journée des droits des femmes, commémorée le 08 mars de chaque année.

Maguy Bapolisi

Leave a Response