+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
Logo de PPI
Logo de PPI
DDH et Journaliste

RDC : PPI documente 12 cas de violations contre les DDH et journalistes assortis de 2 cas d’assassinats en juillet 2022

146views

Le rapport de monitoring des violations contre les Défenseurs des Droits Humains (DDH) et Journalistes publié le 03 août 2022 par l’ONGDH Partenariat pour la Protection Intégrée, PPI, fait état de 12 cas de violations et abus documentés au cours du mois de juillet 2022 en RD Congo. L’organisation souligne que ces cas sont assortis de 2 assassinats des journalistes.

Dans ce rapport, PPI se dit “préoccupée par les violations continues à l’égard des défenseurs des droits humains, des médias et des journalistes en République Démocratique du Congo”.

A travers tout le pays, l’organisation PPI répertorie 12 cas dans six provinces. Il s’agit de la province du Nord-Kivu avec 4 cas ; de la province de l’Ituri avec 1 cas ; le Maniema avec 2 cas ; Kinshasa 1 cas ; le Haut-Katanga 2 cas et le Sud-Kivu 2 cas.

Notons que les deux cas d’assassinat ont été commis dans les provinces de l’Ituri et du Nord-Kivu, deux provinces sous état de siège depuis le 06 mai 2021, pourtant. Le premier assassinat est celui de Chadrac Sengi, journaliste de la Radio Communautaire Nouvel Horizon de Ndimo qui a été tué par un militaire des Forces Armées de la RDC le 09 juillet 2022, en Ituri. Le deuxième est de Michel Hangi, technicien-modulateur de la Radiotélévision Communautaire Soleil Levant assassiné le 17 juillet 2022, à Nyiragongo au Nord-Kivu, par des inconnus.

Des recommandations

Tout en recommandant au parlement congolais « d’accélérer le processus du vote de la loi portant protection des DDH dans l’exercice de leur travail, mais également se pencher à la dépénalisation des délits de presse en RDC », PPI demande au gouvernement et aux services de sécurités de bien vouloir mettre en place un protocole particulier de protection des défenseurs des droits humains en cette période exceptionnelle des conflits à l’Est de la RDC. Il lui demande également de mener des enquêtes indépendantes pour déterminer les causes réelles d’assassinat ou d’attaque des DDH et des journalistes dans l’exercice de leur travail et punir les auteurs de ces actes conformément à la loi.

S’adressant aux journalistes et DDH en général, PPI leur recommande de revoir leur protocole de sécurité et de protection individuelle et collective, en faisant surtout l’analyse du contexte pour chaque action à poser afin de tenter de réduire tant soi peu les menaces auxquelles ils sont exposés.

Ci-dessous le rapport complet (137 Ko)que vous pouvez télécharger pour plus de détails:

Feuillet n°045PPIDDH_J072022 du 1er au 31 juillet 2022

 

Ahana Bryan

Leave a Response