+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
Goma_Manif_Anti_Monusco-photo crédit tiers
Goma_Manif_Anti_Monusco-photo crédit tiers
Consolidation de la paix

NORD-KIVU : Le gouvernement va rendre les derniers hommages aux « compatriotes » tués lors des manifestations anti-MONUSCO

179views

Dans un communiqué officiel de ce jeudi 04 août 2022, le gouvernement provincial du Nord-Kivu vient d’annoncer l’organisation des « funérailles dignes » pour les « compatriotes » morts fin juillet 2022, lors des manifestations anti-MONUSCO à Goma. Cette cérémonie aura lieu ce vendredi 05 août 2022 dans la ville volcanique de Goma.

Depuis le 25 juillet 2022, une vague de manifestations anti-MONUSCO (mission onusienne en RDC depuis 1999) ont eu lieu dans plusieurs villes dans l’Est de la RD Congo. Les manifestants accusent la MONUSCO d’inaction, d’impuissance et de « complicité » dans l’insécurité et les tueries des millions des civils orchestrées par des groupes rebelles aussi bien internes qu’externes. Ils leur demandent ainsi de quitter le pays sans délais et sans condition pour avoir « échoué » pendant plus de 20 ans leur mission de stabilisation de la RDC et de protection des civils congolais.

Un bilan extrêmement lourd

Ces manifestations ayant eu lieu pendant près d’une semaine dans plusieurs villes dans l’Est du pays ont fait un bilan lourd. Un bilan qui s’est alourdi davantage le 31 juillet 2022, après que des casques bleus en provenance de l’Ouganda vers la RDC ont ouvert le feu sur des civils et des militaires congolais pour des « raisons inexpliquées », tuant trois personnes dans la cité de Kasindi, ville frontalière avec l’Ouganda. Au total, le bilan est reparti comme suit : 13 morts à Goma, 13 à Butembo dont 4 casques bleus, 4 morts à Uvira, 3 morts à Kanyabayonga et 3 morts à Kasindi.

Hormis les dégâts matériels, le bilan provisoire annoncé par Patrick Muyaya, porte-parole du gouvernement de la République Démocratique du Congo, tel que parvenu à l’AFP citée par le Figaro, est de 32 morts du côté civils congolais, 4 morts du côté casques bleus et près de 170 blessés dénombrés.

Des hommages dignes aux compatriotes: une reconnaissance ? 

Sortant de son silence, le gouverneur militaire du Nord-Kivu, le Lieutenant Général Constant Ndima, par l’intermédiaire de son vice-gouverneur, le Commissaire Divisionnaire Jean Romuald Ekuka, vient d’annoncer pour ce 05 août 2022, la tenue des « funérailles dignes » à l’intention des disparus du 25 au 27 juillet à Goma et inviter toute la population à « observer une pensée pieuse » en leur mémoire.

Ainsi, les derniers hommages leur seront rendus au Stade de l’Unité dans la ville de Goma avant leur inhumation au Cimetière Makao dans la même ville.

Ces hommages qui vont être rendus aux disparus deux jours après l’expulsion du porte-porole de la MONUSCO par le gouvernement congolais serait un signal fort. Surtout que le 1er août 2022, le Président Felix Tshesekedi a instruit le gouvernament de diligenter une réunion en vue de “réévaluer” le plan de retrait de la MONUSCO.

Lire aussi: RDC : La MONUSCO doit partir, qu’en dit le droit international ? (Prof Cifende)

 

Ahana Bryan

 

Leave a Response