+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
ActualitéConsolidation de la paixDDH et JournalisteJustice

SUD-KIVU : 15 ans de prison ferme à l’endroit de Destin Mtu’ungi Wa-Ubile, auteur du meurtre de la journaliste Charline

219views

L’auteur du meurtre de la journaliste Charline Kitoko Safi vient d’écoper de 15ans de prison ferme et d’une amende d’un million de francs à payer à l’Etat congolais ainsi que 70000 dollars américains en guise des dommages et intérêts à verser à la famille de la défunte et un dollar à l’organisation AFEM, tel que rendu par le tribunal de grande instance de Kamituga siégeant en matière pénale au premier degré en audience publique et foraine.

Ce mardi 15 février 2022, le nommé Destin Mtu’Ungi Wa-Ubile auteur du meurtre de Charline Kitoko Safi vient d’être condamné à 15 ans de prison ferme par le tribunal de grande instance de Kamituga dans le territoire de Mwenga en province du Sud-Kivu.

Le Tribunal de grande instance de Kamituga a rendu son jugement dans l’affaire du meurtre de la journaliste Charline Kitojko Safi. Une peine de 15 ans de prison ferme, est la santion retenue contre Destin Mtu’Ungi Wa-Ubile suivis d’un paiement des dommages et intérêts  aux parties civiles d’un montant et d’une amende d’un million de francs congolais à l’Etat congolais.

« Ainsi, le tribunal de grande instance de Kamituga siégeant en matière pénale au premier degré en audience publique et foraine condamne le prévenu Destin Mtu’ungi Wa-ubile à 15 ans de prison ferme pour meurtre de Charline Kitoko et au paiement des dommages et intérêts aux parties civiles : AFEM: 1 $ symbolique; le père de Charline: 25.000 USD en francs congolais; la mère de Charline: 25.000 dollars ; le frère de Charline: 10.000 dollars et la sœur: 10.000 dollars en fc. Le condamné devra payer en plus les amendes de l’ordre de 1 million de francs congolais à l’État », a été ainsi prononcé.

Pour l’Association des Femmes de Médias, AFEM, et Partenariat pour la Protection Intégrée, PPI, toutes oeuvrant dans la défense des droits de l’Homme, le jugement rendu par le Tribunal de Grande Instance de Kamituga est le fruit d’une grande lutte. Ces organisations remercient tous ceux qui de près ou de loin, se sont impliqués pour que justice soit faite pour Charline.

« Les organisations de défense de droits humains, particulièrement Association des Femmes des Médias (AFEM), Partenariat pour la Protection Intégrée (PPI) etc. qui ont suivi de très près ce dossier de réjouissent de ce verdict et remercient tous ceux de près ou de loin qui ont concouru pour que ce crime ne reste pas impuni. Non aux violences conjugales et domestiques à l’égard des femmes ; non aux violations et abus des des droits humains à l’égard des DDH et des journalistes », ont-elles fait savoir.

Pour rappel, Charline Kitoko Safi, journaliste à la radio Vision Shala station de Kamituga, était âgée de 21 ans et mère d’un enfant. Elle a succombé la nuit du 04 au 05 janvier 2022 de suite des coups et blessures lui administré par son mari en date du 03 janvier 2022 alors qu’elle revenait d’une fête organisée par sa radio.

Hortense Zabona

Leave a Response