BUKAVU : Les étudiants et enseignants réclament la réforme dans le secteur de l’éducation en RDC

0
81

La qualité durable de l’enseignement au sein des universités et instituts supérieures en République Démocratique du Congo, est un défi auquel le pays fait face. Dans la ville de Bukavu en province du Sud-Kivu, des intervenants dans l’éducation, ont discuté au tour d’une même table, sur les maux qui rongent leur secteur et ont proposé des pistes de solutions pour relever ce défi.

Au cours d’une émission débat, organisée par la radio Universitaire ISDR Bukavu, mardi 20 octobre 2020 à la terrasse de l’hôtel Bulungu en commune d’Ibanda, sous le thème « la qualité de l’enseignement dans les institutions supérieurs et universitaires au Sud-Kivu », des étudiants et enseignants présents à cette émission, ont palpé du doigt, les causes et conséquences de la baisse du niveau de la qualité de l’enseignement dans les institutions et ont proposé des pistes des solutions pour l’amélioration de celle-ci en RDC.

Pour Joachim Ruhamya, enseignant chercheur à l’ISDR Bukavu et l’un de paneliste, la politisation du secteur de l’éducation serait la cause majeur de la baisse de la qualité de l’enseignement dans les institutions. Ce dernier s’indigne s’indigne de la prolifération des universités sans tenir compte de la qualité que seront en train de produire.

« il suffit d’être membre cotisant d’un parti politique pour être nommé autorité académique, juste pour collecter de l’argent et aller verser une part dans la caisse du parti quel que soit la qualité de l’enseignement et où la corruption, les points sexuellement transmissibles règnent, » s’indigne-t-il.

Joachim estime que c’est opportun de revoir les critères de sélection des assistants et enseignants d’Université, car selon lui, l’enseignement c’est la passion.

« Il ne suffit pas d’avoir distingué deux, trois fois ou d’être de la famille de l’autorité pour être engagé assistant. L’enseignement c’est la passion, » déclare-t-il..

Alliance Bahizire, étu thediante en G3 SIC à l’Université Officielle de Bukavu et l’une de panelistes, appelles les étudiants plus particulièrement les filles à travailler avec assiduité pour ne pas se soumettre aux tentations des enseignants.

Il ressort des tous les participants à cette activité, que l’homme et le secteur de l’éducation en RDC, nécessitent une réforme. Ils demandent à l’autorité habilitée de revoir les critères d’admission à l’université pour les étudiants, mais aussi pour les enseignants.

Bernardin Murhabazi Matabaro

Comments are closed.