SUD-KIVU : Journée mondiale du Pharmacien, non aux boutiques de la mort

0
283

A l’occasion de la célébration de la journée mondiale du Pharmacien, le conseil de l’ordre des Pharmaciens du Sud-Kivu s’engage à mener une lutte afin que le secteur pharmaceutique soit assaini. Ce dernier dit non aux boutiques de la mort et oui aux officines viables et fiables, d’où le thème ; « la pharmacie aux Pharmaciens ».

Au cours d’une conférence ténue ce vendredi 25 septembre 2020, en la salle Saint Ignace, en commune d’Ibanda, ville de Bukavu, les orateurs ont éclairé l’opinion publique sur les rôles du Pharmacien à tous les niveaux, plus particulièrement dans la société.

« Un Pharmacien est un dispensateur capable de garantir la sécurité du patient, c’est un acteur principale dans la sécurisation de circuit du médicament, il intervient partout dans la santé publique, » renseignent-ils.

Pour sa part, Patrick Ahana Ntonga, secrétaire provincial du conseil de l’ordre de Pharmaciens du Sud-Kivu, cette conférence a eu pour objectif, d’éclairer l’opinion publique sur les rôles du Pharmacien et la place qu’il occupe dans la société. Il renseigne que les Pharmaciens sont déterminés à instaurer de l’ordre dans leur secteur.

« Les défis auxquels nous nous heurtons dans la province, c’est par rapport à l’exercice illégale de la pharmacie, on ne connaît pas la place d’un pharmacien dans l’exercice de son métier. C’est pour cette raison que vous constaterez que le secteur pharmaceutique à Bukavu est ténue par les non Pharmaciens qui ne respecte pas les normes du secteur, et ça c’est un danger parce qu’il y a une répercussion sur la qualité de médicaments qu’ils gèrent, raison pour laquelle cette conférence était pour sensibiliser la population par rapport aux rôles du Pharmacien à tous les niveaux, » renseigne Patrick Ahana Ntonga.

Notre source demande à l’autorité compétente de ménager aucun effort pour s’impliquer dans l’application de lois régissant le secteur pharmaceutique par rapport à l’exercice de la Pharmacie, à l’octroi des autorisation de l’ouverture des établissement pharmaceutiques.

Il ressort des Pharmaciens présents à cette conférence que le secteur Pharmaceutique nécessite d’être assaini pour pouvoir protéger la santé de la population.

Signalons que cette conférence a connu la participation des plusieurs autorités publiques, certains pharmaciens de la province du Sud-Kivu, ainsi que les étudiants en faculté de Pharmacie à l’Université Officielle de Bukavu.

Après la conférence, s’en ai suivi la marche pacifique de la salle Saint Ignace jusqu’au Gouvernorat de province pour la lecture le dépôt de leur mémorandum.

Bernardin Matabaro

Lire aussi: Journée mondiale du pharmacien : au Sud-Kivu les Pharmaciens déterminés à promouvoir l’indépendance de la profession pharmaceutique

Comments are closed.