+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
mercredi, janvier 27, 2021
Politique

SUD-KIVU : La loyauté et légalité de Lwabanji Lwasi Ngabo mises en doute par certains députés

141views

Présent à l’hémicycle provincial le mardi 10 nov. 20, le ministre provincial de l’intérieur a apporté de l’éclairage à l’interpellation lui adressée par l’élu de Fizi ALIMASI Matthieu consistant à l’érection de la commune dite frauduleuse Rurale de Minembwe. En  dépits de ses interventions, le ministre de l’intérieur, de la décentralisation et affaires coutumières a rassuré qu’il aurait procédé à l’annulation des actes portant installation de cette commune par sa lettre n° 2709 du 15 octobre 2020.

Dans sa correspondance, Lwabanji aurait informé au gouverneur de la province sa décision d’annuler le PV d’installation du bourgmestre de Minembwe comme commune fait en date du 28 sept 2020.

LES DEUX MINISTRES PRÉSENTS DEVANT LES DÉPUTES CE MARDI 10 NOV 2020

Il lui a été reproché d’avoir procédé d’une manière irrégulière à l’installation de la commune problématique de Minembwe qui du reste n’a jamais eu un avis favorable de l’organe délibérant provincial. Une commune qui violerait des limites territoriales se prolongeant dans d’autres territoires voisins. Trop des griefs portés à sa charge, entre autre la légèreté dans la gestion de la province, incapacité de maitrisé la territoriale que du reste il gère, la contradiction dans ses différentes communications.   Séance tenante les députés auraient pris aux mots le ministre en l’opposant les lacunes que contenaient ses communications. D’où en homme d’honneur on lui propose de déposer sa démission.

LIRE: Sud-Kivu : Theo Ngwabidje et un ministre dans le collimateur des députés provinciaux; Sud-Kivu : Un conflit entre députés sauve Theo Kasi

Certains députés doutent de la loyauté et l’égalité que le ministre provincial de l’intérieur prétend avoir. Il lui est reproché d’avoir agit sans calculer les incident de l’annulation  du procès verbal  portant installation de ladite commune.

’Le ministre et certains députés semblent banaliser la question de Minembwe pourtant dossier sensible. Le ministre dit avoir lu le PV, qui l’avait rédigé et le lui soumettre pour lecture ? Légaliste selon ses propos, la commune Minembwe était- elle légalement créée ?’’ Propos de George Musongela Elu de la ville de Bukavu.

Pourquoi seulement Minembwe et pourtant 27 communes rurales seraient encore en attente ? Quel est l’intérêt particulier. A qui cette commune rend allégeance  et où va ses rapports, la commune existait elle depuis longtemps si oui pourquoi procéder à son installation ? Sont là toutes les questions sur lesquelles se sont appesantis la plus part des élus.

Batandi a émis un sentiment de regret suite au  comportement irresponsable affiché par un homme d’Etat. Les aveux qu’a fait Lwabanji en disant qu’ils sont déscendus à Minembwe sans ordre de mission et que la normalisation s’était fait au retour de la mission.

’Que son Excellence nous donne l’actuelle situation de Minembwe après l’annulation de la commune par lui.  Où est le bourgmestre de cette commune ? Les insignes, le cachet et la clé du bureau symbole de l’autorité de l’Etat sont dans les mains de qui présentement,’’ s’interroge Batandi l’élu de Kabare.

Contacté, le président de jeunes Manyamulenge présent à l’hémicycle regrette selon lui des agissements des certains honorables qui disent repondre à la volonté de la population pourtant une franche de la population, pourtant les avis une franche de la population vivant à Mulenge n’a pas été rencontré.

« Nous avons tiré une leçon négative en ce qui concerne la question de la commune de Minembwe, le ministre avait tiré au claire en ce qui concerne l’installation des nouveaux animateurs. Nous avons supposé que toutes les questions posées par les députés étaient absurdes, puisque la question était l’installation des animateurs mais ils sont revenus sur plusieurs questions. Est-ce qu’ils savent le besoin de la population de Minembwe qui ont besoin d’avoir cette commune ?’’ S’interroge Emily Mutware président de jeunes Banyamulenge vivant à Bukavu et présent dans la salle.

Pour cette question, notre source n’est pas d’accord de ladite proposition portant annulation de la commune de Minembwe et pense que c’est un aveu d’acharnement pire et simple

Patrick B.