+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
PolitiqueSanté

BUKAVU : Au mépris de la décision du chef de l’Etat, plus de 11 personnes périssent dans le lac

401views

Méprisant les règles de distanciation et des mesures prises par les autorités du pays interdisant des attroupements de plus de 20 personnes, le propriétaire de la dite vedette aurait passé outre mesure en transportant à bord 23 personnes dont 18 passagers et 5 membres d’équipage regrette Déo Kurasa chef du quartier Nyalukemba.

“Le propriétaire serait un sujet Allemand et Administratif de l’organisation internationale GIZ qui d’ailleurs serait à bord avec sa femme et sa fille de 8 ans qui a disparu lors du naufrage”, confirme Kurasa.

Les personnes contactées condamnent cet acte qu’ils qualifient de sabotage et interpellent la justice à bien faire son travail sans complaisance.

Présentant ses condoléances les plus attristées aux familles éprouvées, la rédaction du DéboutRDC.net a abordé le chef du quartier  Nyalukemba  Deo Kurasa qui, par contre condamne cet acte pendant cette période de confinement où toutes les activités sont presque interdite.

‘’Le drame s’est déroulé vers 19 Heures pendant que les victimes quittaient du côté du centre Amani pour revenir vers Avenue Corniche que le moteur a calé. C’est ainsi que les jeunes gens animés par la peur se sont jetés dans le Lac. Certains ont eu la vie sauve grâce aux pêcheurs qui était aux alentours.  Apres plusieurs manœuvres, ils sont parvenus à sauver 12 rescapés, mais malheureusement une fille de 22 ans sauvée a fini par rendre l’âme quelques minutes plus tard. 11 corps se trouveraient encore dans la profondeur. Plus de 20 dans un petit Bateau, ils buvaient et mangeaient. Bref c’était une grande ambiance et je pense qu’aucun parent  pouvait accepter de telles blagues dans cette période.’’  Condamne Déo Kurasa chef du quartier Nyalukemba.

Au chef du quartier de demander à la justice de faire son travail en rétablissant les responsabilités.

‘’Il a bafoué les mesures du chef de l’Etat interdisant l’attroupement de plus de 20 personnes mais aussi ils ne portaient pas des gilets de sauvetage et pas des cache-nez. Que la justice interpelle le propriétaire de ce bateau afin qu’il réponde de ces actes,’’ interpelle Déo Kurasa

'
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
LinkedIn
Share
WeChat
WhatsApp