+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
Politique

BUKAVU : Quel serait le chiffre réel de déplacés Burundais ?

517views

Débarqués au port Aleluya non loin de la Bralima à Bukavu, ce mardi 17 Mars 2020, aux environs de 6 heures du matin, ces sujets Burundais ont été accueillis par le vice-gouverneur de la province du Sud-Kivu, en présence de plusieurs autorités de la Direction Générale de Migration DGM, militaires et policières ainsi que la population qui serait venue assister. Ces réfugiés Burundais généralement des femmes vulnérables et des enfants ont été embarqués directement dans des camions et dirigé automatiquement vers Kavinvira en territoire d’Uvira dans la province du Sud-Kivu, où ils seront ramenés au Burundi, leur pays d’origine.

Scandant des chants en langue Burundaise accompagnés par des signes d’adieu que les sujets Burundais parmi lesquels, des femmes, des enfants et  moins d’hommes ont pris route pour Uvira. Les hommes âgés étaient à compter au bout de doigts.

Une source sure renseigne que certains réfugiés seraient encore en divagation dans les haut plateaux de Nyabibwe. Plusieurs gens se demandent comment un si grand nombre comme ce dernier serait entré au pays, nos frontières souvent fermées ?

« Que font les services de sécurité et renseignement commis aux frontières? Si réellement nos frontières doivent demeurer des passoires c’est déplorable. Il est donc inconcevable que plus de 1609 personnes traversent la frontière sans que ces services s’en rendent compte. Quel est le réel chiffre entré pour identifier les sorties ?» s’inquiète les habitants.

Les sujets Burundais au port Aleluya à Bukavu/Sud-Kivu
Embarquement de sujets Burundais au port Aleluya à Bukavu/Sud-Kivu

 

La crainte de plusieurs, restes de savoir à quelle hauteur ils sont arrivés au Congo ?et par quelles voies sont –ils passées ? Le vice gouverneur pense que ces derniers sont entrés légalement au Congo et qu’il n’y a rien d’illégalité.

‘’Nous sommes dans le pays, et il ya des CPGL. Il y a des accords bilatéraux également entre pays et qui facilitent la circulation des habitants Burundais, rwandais et congolais. Nous avons décidé de retourner nos confrères retrouvés chez nous puisqu’ils y étaient en situation irrégulière,’’ renseigne Marc Malago Kashekere vice-gouverneur de la province.

A notre source d’élucider toute confusion qui glanait sur la question de la non reconnaissance de ces Burundais sur la terre Congolaise par leurs dirigeant.

Malago pense que la vraie information proviendrait de la voix officielle et les relations bilatérales faciliteraient le rapatriement de ces refugiés ver leur pays.

Rappelons que les services policiers seraient aux aguets depuis Lundi 16 mars pour préparer l’arrivée de ces réfugiés.

’Nous sommes disponible depuis hier lors de la parade et nous ne sommes plus rentrés dans nos demeures. Ce qui nous fâche plus c’est de voir que nous n’avons pas reçu même un peu de moyens pour nous acheter de l’eau. Si le gouvernement peut dépenser cet argent, comment il aurait oublié que nous avons besoin aussi d’encadrement ? Pas de l’eau ni de la nourriture,’’ Se plaignent certains policiers sur place.

Bernardin Matabaro

'
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
LinkedIn
Share
WeChat
WhatsApp