+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
mercredi, mai 19, 2021
DDH et Journaliste

BUKAVU : Darius Sumuni contre des boissons fortement alcoolisées,

16039views

La mairie de Bukavu poursuit sa lutte contre la consommation de boissons fortement alcoolisées sur toute l’étendue de la capitale du Sud-Kivu. Le Mercredi 28 avril 2021, à Elakat en commune d’Ibanda, sous la coordination du maire de Bukavu, Darius Sumuni, cette institution municipale a procédé à l’incinération de boissons  fortement alcoolisées recueillies en commune de Bagira. Plus d’un citoyen s’interrogent sur les issues de cette démarche.

Suite à cette lutte salue par les acteurs du développement dans la ville de Bukavu, les habitants partagent des avis divergents. D’une part, la population pense que, le maire Darius Sumuni, s’attaque seulement aux citoyens lambda, qui exercent la vente de cette catégorie de boissons pour vivre. D’autres disent soutenir cette lutte, mais craignent sa réalisation.

Ils fustigent des cas d’injustice qui se font remarquer dans cette lutte contre la consommation de boissons fortement alcoolisées. Selon eux, ceci se justifie par le fait que, des grandes entreprises productrices de ces types de boissons, continuent à être opérationnelles. Ils ajoutent, l’importation et la disponibilité de ces boissons dans la plus part des boutiques au travers la ville.

Mathieu, un jeune garçon habitant de la ville de Bukavu, confi à Debout RDC, avoue faire partie de jeunes consommateurs de boissons fortement alcoolisées. Il témoigne que, la majorité de la population préfère des boissons produites par une entreprise congolaise

« Le maire de la ville dit qu’il va combattre la consommation des boissons fortement alcoolisées, comment y parvenir aussi longtemps que les usines de production de ces boissons demeurent opérationnelles ? Ils pensent que ces sont ces femmes de Bagira qui sont à la base, mais je vais lui dire que 80% de consommateurs s’en procurent aux boutiques et y compris moi, il ne réussira jamais parce que ces femmes ne cherchent que le moyen de vivre, » a déclaré Mathieu, un jeune rencontré à l’endroit dit deux poteaux non loin de la place de l’indépendance.

Dans sa déclaration en kiswahili traduit en Français, Mathieu, montre à Darius Sumuni, l’obstacle que présentent les grandes entreprises de production de ces boissons dans la réalisation de sa poursuite. Il invite le maire à avoir un œil regardant sur la situation socioéconomique de la population pour lui permettre de développer d’autres mécanismes à adopter pour mener à bien son action.

Par Marianne Kulimushi

Leave a Response

× Contactez l'équipe de deboutrdc.net