+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
Les CLGP exigent à Ngwabidje la bonne gouvernance
Les CLGP exigent à Ngwabidje la bonne gouvernance
Actualité

 Bukavu : Les comités Locaux de Gouvernance Participative  soutenus par l’église Catholique exigent l’implication de l’autorité pour l’amélioration du bienêtre de la population

259views

Les comités locaux de Gouvernance Participative accompagnés par l’Eglise Catholique à travers la Pastorale de la Commission Justice et Paix ont organisé une caravane motorisée ce Mardi 15 Juin 2021. Cette caravane était organisée dans l’objectif de présenter à l’autorité provinciale un certain nombre des préoccupations pour lesquelles la population a besoin des réponses.

Dans leur mémorandum, tous les CLGP de trois communes de la ville de Bukavu et de certains territoires représentés ont décrié l’insécurité, l’insalubrité, la spoliation et la mauvaise gouvernance et recommande à l’autorité provinciale de s’investir pour des questions qui peuvent changer.

Que le chef du quartier de Nyalukemba soit changé car il trempe dans plusieurs bavures entre autres la spoliation des cimetières, escroquerie, mauvaise gestion et orgueil. Nous demandons  l’évacuation des épaves qui servent de cachettes des malfrats et qu’elles soient vendues aux enchères. Que l’autorité s’implique dans la restauration de la quiétude et la restauration de la bonne gouvernance. Que le gouverneur apporte des réponses à des questions ultime de la population,’’

Pour le gouverneur de Province représenté par son directeur de cabinet adjoint, monsieur Lwaboshi Daniel remercie les manifestants pour leur sens de responsabilité et le pacifisme qui les a animés. Daniel Lwaboshi a promis de remettre le mémo à qui de droit et de faire le suivi pour y apporter des réponses attendues.

Les Comités Locaux de Gouvernance Participative,  vaudraient rappeler à travers les articles 47,48, 52, et 53, de la Constitution de la RD Congo qui consacrent le droit à des conditions de vie acceptables à tout citoyen.

«  Les articles 52, 53, 47 et 48 de la constitution de la RDCongo consacrent le droit à la Paix, à la sécurité, à la tranquillité, à la santé, à un environnement sain, bref à des conditions de vie acceptables, » déclare le représentant de la CDJP

Par ailleurs, les femmes et les hommes bukavienne des différentes communautés constatent que la situation de la vie quotidienne est devenue lamentable.

«  La Paix, la sécurité et la tranquillité sont troublées et menacées ; absence de l’éclairage publique, les épaves stationnées par-ci par-là et servent désormais de l’abri et cachette aux bandits. Des tapages nocturnes et diurnes installés au cœur des quartiers résidentiels; les bruits sonores qui inondent toute la ville, prolifération des maisons de commercialisation hors normes de la boisson fortement alcoolisée ; l’environnement qui est pollué à longueur des journées par les déchets de toutes sortes. La spoliation de cimetière et d’autres phénomènes dont on ne saura pas donner qualification, » a-t-il ajouté.

Signalons que ces Comités Locaux de Gouvernance Participative exigent l’implication de l’autorité pour réguler la situation quotidienne de ses gouvernés et de rassurer la quiétude de la population en province.

Carine Bintu

Leave a Response