+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
vendredi, avril 23, 2021
véhucule anti incendie qui endommage la maison dans l'avenue du gouverneur
véhucule anti incendie qui endommage la maison dans l'avenue du gouverneur
DDH et Journaliste

Bukavu : les oubliettes de la mairie deviennent une habitude

16120views

Plus d’un mois déjà que le véhicule anti incendie de la mairie a fini sa course sur le toit d’une maison. Le silence de la mairie inquiète. Non évacué, la famille Kadahano victime de cet incident du camion anti incendie de la mairie de Bukavu interpelle l’autorité urbaine et lance un cri d’alarme sur les catastrophes qu’elle subisse après la tombée de la pluie.

 L’esprit d’un peu d’humanisme devrait caractériser les autorités en province, se plaignent les habitants de l’avenue résidentielle non loin de la résidence du gouverneur. Plus de trois semaines déjà qu’elle reçoit des menaces de la pluie depuis le drame qui se produit en date du 3 mars 2021.

Le camion semble abandonné par le gouvernement qui endort les victimes par des arrangements sans fin à faire traîner la procédure d’évacuation de cet engin. Aucune implication ne paraît possible par l’autorité urbaine pour trouver une solution à cette catastrophe naturelle.

 

« Depuis que la mairie avait dit qu’elle va s’impliquer dans évacuation de ce camion qui continue à endommager notre toiture rien n’est jusque là fait. Au courant de cette période pluvieuse, les érosions envahissent toute la maison. Nous ne parvenons pas à comprendre ce que les autorités attendent de nous. De l’eau est visible dans tous les coins, nos stocks mouillés, nos matelas, nos appareils et bien d’autres pertes de documents importants de la maison détruits par la pluie; » se plaint la dame responsable de la maison.

D’ajouter, « Sans complexe ni méfiance que la mairie nous évacue ce camion et de nos propres moyens nous ferons le reste si nécessaire pour protéger notre famille car rien ne vaut que la vie ; »

La mairie auditionnée par le procureur général a donné toujours la promesse d’assister la famille victime en commençant par l’évacuation dudit camion, une promesse qui jusqu’à présent demeure fallacieuse,

« Nous sommes étonnés. Il y a de cela une semaine que les convois de la mairie avec la Monusco se sont pointés en vue de faire un constat pour une quelconque évacuation de cet engin mais sans précision du jour de l’évacuation. De nous-mêmes, nous nous sommes mobiliser pour acheter des bâches et avons essayé de canaliser les eaux de pluie ; » renseigne Patrick Kadahano

 Nul n’est au-dessus de la loi dit-on. La non-collaboration de la mairie avec la famille victime devient une situation de doutes faisant ainsi allusion à une mauvaise gouvernance de la province. Constatant une négligence et méfiance des dirigeants, la famille victime se réserve le droit d’ester en justice pour réclamer leur droit et exiger réparation du préjudice causé.

« Comme la mairie ne veut pas collaborer, nous comptons entamer une procédure judiciaire. C’est honteux mais nous n’avons plus  d’ autre option. Il y a des députés au niveau de l’assemblée qui, en essayant de résoudre ce dossier, la mairie semble être négligente dans la prise des responsabilités. Alors, il nous faudra laisser la justice faire son travail ; » signale Patrick Kadahano membre de la famille victime

Signalons qu’il ya quelques mois, au niveau du tronçon routier Nyawera-SGEA, une tragédie d’un autre véhicule de la mairie a coûté la vie aux petits commerçants et passagers. Ces dossiers ont été clôturés et l’on en parle plus.

Marianne Kulimushi

Leave a Response

× Contactez l'équipe de deboutrdc.net