+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
mardi, août 3, 2021
Politique

Bukavu : Marchés pirates, le bourgmestre d’Ibanda met la charrue devant les bœufs

Le nouveau bourgmestre ad intérim de la commune d’Ibanda Daniel Runiga a pris une décision de chasser des femmes et d’autres habitants qui étalent leurs marchandises sur la chaussée. Pour lui, il veut faire face au phénome marché pirate. Une décision qualifiée d’hâtive par certains analystes qui pensent qu’il a mis la charrue devant les bœufs. Sans réhabilitation et la construction des nouveaux marchés, sa décision sera juste de l’eau versée sur le canard….

Depuis plusieurs années, la ville de Bukavu fait face au phénomène marché pirate. De la place de l’indépendance en passant chez Baba Ciganzi vers Nyawera, des femmes, des jeunes étalent leurs marchandises sur le trottoir.

Cette situation s’observe aussi à Nguba vers feu vert pour ne pas citer Essence et Panzi.

Des autorités communales qui ont précédées Daniel ont tout fait pour mettre fin à cette situation sans y parvenir.

Certains analystes estiment que souvent les autorités prennent des décisions sans analyser le contexte.

Pour eux la ville de Bukavu est surpeuplée avec un taux de chômage élevé.  Pour survivre, des habitants s’adonnent au petit commerce. Les quelques marchés qui existent sont incapables de contenir ces nouveaux venus.

« Les autorités de la ville de Bukavu n’analysent rien avant de prendre une décision. Chasser des gens veut dire qu’il y a une place où les mettre. Le reste c’est du populisme », regrette un analyste.

Pour rappel, lors d’une réunion du conseil de sécurité communal du Jeudi 15 juillet 2021 dans la grande salle de la commune d’Ibanda une décision a été prise de chasser de force les petits commerçants qui étalent leurs marchandises sur les trottoirs.

Une décision qui a donné aux policiers d’assainissement une manne car, ils ont tout ravi sur leur passage selon des témoignages.

Le 20 juin vers 13h46 un pick up de la police a été aperçu sur avenue Kalehe par certains habitants à quelques mètre du bureau du Fond de la Promotion de l’Industrie remplie des mallettes et d’autres biens ravis.

Leave a Response

× Contactez l'équipe de deboutrdc.net