+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
vendredi, avril 23, 2021
DDH et Journaliste

BUKAVU : plus de 30 cas de violations des droits des journalistes et des DDH monitorer par PPI au mois de mars

16011views

La présentation des résultats du feuillet de monitoring des violences et abus des droits des défenseurs des droits humains, journalistes et médias, tel a été l’objet d’une conférence de presse de l’ONGDH partenariat pour la protection intégrée. Plusieurs défenseurs des droits humains, journalistes et médias travaillent dans un environnement complètement difficile pendant cette période où le monde fait face à la pandémie à Covid-19. Des menaces, interpellations, arrestations, répressions, des tortures, de fermeture des médias et autres abus obstruent le travail des DDH et des journalistes.

Dans son feuillet de monitoring n°029, PPI a essayé d’apporter une appréciation critique sur la situation que traversent les DDH et journalistes en période de Coronavirus  un constat amer de cette organisation vis-à-vis du comportement de certaines autorités qui cherchent à tout prix à museler la presse,

« A ce niveau, Partenariat Pour la protection Intégrée constate avec regret qu’en cette période pandémique, certaines autorités trouvent des prétextes pour interdire les manifestations ou certaines publications au motif de lutter contre la propagation de coronavirus. En ce mois de mars, trente (30) nouveaux cas des violations des droits des défenseurs des droits humains, des journalistes et des médias ont été répertoriés ; »

PPI a enregistré au cours du mois de Mars 2021, plusieurs cas des violations de droits humains. trente cas des violations dans lesquels les menaces portés à l’égard des journalistes dans la ville de Bukavu et dans la capitale Kinshasa. S’apercevant aussi de la situation des DDH, PPI nous fait remarquer que, plusieurs DDH ont été victimes des tortures, menaces, arrestations et assassinat au niveau du pays,

« Pour les trente cas : trois sont des menaces contre les journalistes enregistrés à Bukavu dans la province du Sud-Kivu et Kinshasa. Des menaces suivi des tortures à l’égard de quatre DDH dont un dans le sous groupement de Mushenyi en territoire de walungu, un autre dans le territoire de kalehe en province du Sud-Kivu, un autre à kenge dans la province de l’Ituri, un autre à kolwezi dans la province de Lualaba ; »

D’ajouter, une dizaine des DDH reste détenus

« Dix DDH arrêtés et détenus dans la province de Manieme dont quatre sont  à la prison centrale de Kindu, trois à la prison centrale de Kibombo et trois autres libérés. Deux  assassinats des manifestants, un atteint par balle à Beni, neuf arrestations de militants pro-démocratie à Kasindi/Beni dans la province du Nord-Kivu et une réunion des militants du mouvement citoyen interrompue à Kisangani ; »

A notre source de signaler des violations faites à l’égard des femmes dans des milieux carcéraux ;

« Trois femmes journalistes ont subie des violences dont une femme arrêtée et violée par 3 policiers à la prison centrale de Kindu, une autre femme à Kasindi/Beni arrêtée et une autre au Sud-Kivu est menacée par des messages depuis l’animation de son émission : table ronde ; »

Maitre Pascal Mupenda, directeur des programmes au sein de Partenariat pour la Protection Intégrée, a clôturé le point de presse par la lecture d’une note de plaidoyer adressée à son Excellence Félix Tshisekedi Tshilombo, ceci dans le cadre du projet d’appui à la production du feuillet de monitoring des violations et abus des défenseurs des droits de l’homme en République Démocratique du Congo.

Signalons que cette activité s’est tenu dans les locaux du complexe scolaire Marie-Reine où se trouve le bureau de l’organisation Partenariat pour la Protection Integrée PPI.

Carine Bintu

 

 

 

 

Leave a Response

× Contactez l'équipe de deboutrdc.net