+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
Nord Kivu déchiré par des guerre tribales
Nord Kivu déchiré par des guerre tribales
Actualité

GOMA : ‘’Transformer les manifestations anti-Monusco aux conflits entre communautés, n’était qu’un moyen pour la MONUSCO d’arrêter la continuité des marches contre Elle’’ Ndoole

495views

La tension on en parle toujours au Nord Kivu, ces confusions sanglantes qui s’observent pendant quelque jours font que les gens se regardent en chien défaillance. Une lutte des mouvements citoyens réclamant le départ sans condition des forces des Nations Unies MONUSCO. Plus de 20 ans d’activité sur les sols congolais, mais la criminalité ne fait que s’accentuer. La carte tourne, la guerre devient communautaire et la MONUSCO l’emporte, une raison de plus qui prouve qu’elle doit encore continuer à opérer dans la Zone.

Les récents affrontements entre les jeunes armés signalés depuis le 11 avril à Buhene en territoire de Nyiragongo une commune rurale de Goma et territoire limitrophe de la ville volcanique en province du Nord Kivu ont fait étant des 10 morts, une trentaine des blessés et plus de vingt maisons incendiées.

Cette guerre tribale entre des jeunes des communautés munis d’armes blanches et armes à feu contre les forces de l’ordre  est signalée depuis le 11  avril à Buhene  en territoire de Nyiragongo un territoire limitrophe de la ville de Goma au Nord Kivu. Cette structure citoyenne a formulé un tant de recommandations à l’égard des autorités afin de parvenir à mettre fin à l’insécurité en province.

’Le mixage et le bouclage que subissent les FARDC constituent les facteurs qui minent leur efficacité. Le flou dans les effectifs actualisés des FARDC pousse le gouvernement à planifier suite aux fosses données. L’absence des relèvements réguliers des militaires, policiers et cadres de l’administration contribuent énormément à l’insécurité dans la province du Nord Kivu.  L’inefficacité des forces de la MONUSCO face aux massacres de s civiles et violation des droits humains est la cause de demande de son départ…,’’ peut on lire dans sa la déclaration de la société civile du Nord-Kivu.

Quelle serait la main noire qui tire sur les ficelles ?

Selon un document signé par Ndohoole Mugeni et qui arrose la toile, démontre que la guerre communautaire qui fait rage au Nord-Kivu serait l’œuvre de la MONUSCO pour faire diversion et justifier la cause de sa présence au Congo.

Au 4ème jour de ces manifestations, soit le Dimanche 11 avril 2021, à 19h00 jusqu’à 5h du matin, des rafales de balles ont été entendues dans les quartiers Majengo à GOMA et BUHENE en Territoire de Nyiragongo. Si les populations croyaient à des manifestations nocturnes contre la MONUSCO, il fallait attendre l’arrivée du jour, pour confirmer qu’il s’agissait d’une milice qui a profité de ces échauffourées pour faire incursion dans la Ville de Goma et le Territoire de NYIRAGONGO, en provenance du Parc de VIRUNGA et RUGARI à Rutshuru.

« Par diversion, des fausses langues payées aussi par la MONUSCO pour enrayer les réseaux sociaux avec des intox , qu’il s’agirait d’un conflit entre deux communautés, des suites de la mort des jeunes motards de la tribu KUMU, mais les informations à notre possession confirment bel et bien qu’il s’agit des rebelles NYATURA venus de RUGARI en territoire de RUTSHURU en collaboration avec des FDLR actifs dans le Parc de VIRUNGA,  qui ont été corrompu avec 100.000 $ par la MONUSCO pour détourner ces manifestations à sa faveur. » précise Ndoole.

 

Le gouverneur de la province du Nord Kivu Carly Nzanzu Kasivita venait de prendre une décision la plus dure,

‘’ Attendu qu’il a été constaté l’infiltration dans ces manifestations de sujets armés et dangereux pour la sécurité aussi bien pour les manifestants, des agents de l’ordre  que l’ensemble de la population. Attendu que les affrontements opposant les groupes sociaux sont de plus en plus signalés au risque de réveiller les sensibilités de nature à embraser toute la province du Nord-Kivu. Article 1 toutes les manifestations sont suspendues jusqu’à nouvel ordre sur l’ensemble de la province du Nord-Kivu,’’ peut on lire dans l’arrêté du gouverneur Carly Nzanzu Kasivita.

 

Vous aimez nos contenus?

Deboutrdc.net met tout son cœur pour réaliser des contenus interactifs et immersifs que vous pouvez retrouver sur tous vos supports. Journalistes, photographes, graphistes et développeurs collaborent étroitement pendant plusieurs jours ou semaines pour vous proposer des interviews et des analyses qui répondent à une grande exigence éditoriale. Leur réalisation prend du temps et des ressources considérables. Nous sommes cependant persuadés que ces investissements en valent la peine et avons fait le choix de laisser ces contenus en libre accès et dépourvus de publicité. Un choix rendu possible par ceux qui croient en l'indepenance de notre média. Pour continuer à travailler en totale indépendance éditoriale et produire des contenus interactifs, deboutrdc.net compte sur vous. Si vous souhaitez nous soutenir, veuillez nous écrire à

directeur@deboutrdc.net ou via WhatsApp à +243 854566913

.

Leave a Response

'
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
LinkedIn
Share
WeChat
WhatsApp