+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
mercredi, octobre 27, 2021
Bunyakiri dans le territoire de Kalehe en proie des groupes armés
Bunyakiri dans le territoire de Kalehe en proie des groupes armés
DDH et Journaliste

Kalehe : Les détenus de la prison de Kalehe en situation critique

La situation pénitentiaire dans certaines prisons du Sud-Kivu inquiète les organisations de défense de droits humains. Au cours d’une descente effectuée par l’organisation de défense des droits de l’Homme, Partenariat pour la Protection Intégrée a fait un constat amer des conditions des détenus à la prison de Kalehe. Selon notre source, la prison de Kalehe n’est plus un lieu sûr pour les détenus qui s’y trouvent faute des conditions qui ne sont pas réunies. PPI signale la présence d’une maladie contagieuse du nom de « Kibuci » dans la dite prison et qu’un cas y est déjà testé.

Pour PPI si rien n’est fait pour améliorer les conditions carcérales de la prison de Kalehe, dernier risque d’être un mouroir pour les détenus.  Nous demandons au vice-ministre nationale de la Justice, l’honorable Amato Bayubasire qui séjourne dans la ville de Bukavu de réflechir sur la situation de cette prison afin de trouver des solutions idoines à cette situation.

«La prison de Kalehe présente des graves problèmes ces derniers temps. Le manque d’eau et de la nourriture place les détenus en situation d’insécurité d’autant plus que ces derniers ne peuvent pas tenir assez longtemps sans boire ni manger. Il s’observe aussi l’inaccessibilité aux lieux d’aisance car toutes les toilettes de cette prison s’avèrent bouchées. Les autorités devraient s’imprégner de la situation avant que le pire n’arrive dans cette prison.»

D’ajouter, notre source a signalé un cas d’une maladie contagieuse qui peut  être aussi mortelle si elle n’est pas soignée, une situation qui n’épargne personne même le personnel de la prison de Kalehe.

«Un cas d’un détenu transféré du cachot de Minova à la prison de Kalehe et qui serait atteint de la maladie communément appelé le « Kibuci », une maladie contagieuse qui met en mal les organes génitaux. Ce détenu nécessite un suivi rigoureux pour son rétablissement. Cependant dans le cas contraire même la sécurité non seulement des visiteurs mais aussi du  personnel de la prison voire celle d’autres détenus de cette prison sera remise en cause.» Fait savoir PPI

Contacter par la rédaction de deboutrdc.net, le Directeur de la prison de Kalehe, Gilbert Mastaki n’a pas été joignable.

Par ailleurs, Germain Kateya, Directeur ad intérim de la prison de Kalehe, fait savoir que rien ne va. Pour lui, l’heure est grave. Si rien n’est fait dans un bref délai même un prisonnier ne survivra de suite de plusieurs maux. Il a ainsi rassuré sur la prise en charge du malade signalé dans cette prison.

«Imaginez 10 kg de farine de maïs pour nourrir quarante prisonniers et pas seulement ça. Le manque d’eau, des toilettes bouchées sont des problèmes qui doivent être résolus dans l’immédiat. Ce détenu atteint de Kibuci est bel et bien présent à la prison de Kalehe mais il poursuit déjà des soins dans un centre hospitalier proche de la prison,» A déclaré Germain Kateya, Directeur ad intérim à la prison de Kalehe.

Germain Kateya craint le pire si le gouvernement ne pense pas à s’accaparer de la situation des détenus dans plusieurs coins du pays. Il appelle le vice-ministre de la justice, monsieur AMATO Bayubasire Mirindi de prendre la situation en mains pour éviter l’irréparable.

Signalons que la prison de Kalehe n’est pas sur la liste des prisons subventionnées par l’Etat Congolais jusqu’à ce jour pour lui permettre de paliers à certains problèmes à leur niveau.

Par Carine Bintu                           

 

Leave a Response

Open chat
Bonjour!
Deboutrdc.net est à votre écoute!
Vous voulez nous contacter? Cliquez juste ce bouton à coté!
× Contactez l'équipe de deboutrdc.net