+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
Actualité

Les larmes d’un gomatracien sur Nyiragongo, un poème de Magloire Paluku

288views

Notre amie Nyiragongo,
Toi la belle femme fâchée
Ta colère en feu venant du feu est une injustice
Nous savons que les chefs coutumiers t’ont énervé
Nous refusons tes pierres des supplices
Nous ne sommes pas Sodome et Gomorrhe
Nous crions du haut de nos cicomores
Et même si nous étions à Goma-Gomorrhe
Penses aux quelques Saints de la ville

Chère Nyiragongo, la femme infidèle en colère,
Nous t’avons follement aimé
Nous avons embelli la ville de Goma pour toi,
Nous avons construit sur tes cuisses en beauté
Nous avons caressé tes jambes des immeubles colorés
Nous avons enjolivé tes parvis des lucarnes
Hélas, tu veux trahir notre amour sanctifié…?
Nous avions pourtant crû en ta beauté bien protégée.

Chère Nyiragongo la capricieuse,
Vas- tu vraiment brûler et détruire l’aéroport ?
C’est de là que le monde arrive pour te saluer
Vas-tu couler jusques au port?
C’est de là que ta nourriture part pour te dépolluer
Vas-tu engloutir Majengo et Virunga?
Ces deux sont les quartiers de tes enfants
Vas-tu refroidir sur Les Mabanga, l’Office et la Ville?
C’est là que ton premier roi avait planté le figuier de l’indépendance
C’est là où les présidents ont toujours défendu ton alliance
C’est là où ton nom est devenu maisons, salons, hôtels et palaces…

Nyiragongo la femme furieuse
Vas-tu prolonger ta colère au Mont-Goma?
C’est de là que le tambour de la ville annonçait les naissances
Noooo, nooooo, Nooo
Que les échos de nos larmes calment ton feu!
Nyiragongo, nous avons cohabité avec toi depuis plus d’un siècle,
Et même si tu brulais toute la ville, elle renaîtra de tes pierres, dans tes pieds.

D’apres Magloire Paluku

Leave a Response