+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
Actualité

Bukavu : les mesures Barrières non observées dans des installations portuaires

420views

Contrairement à la déclaration du ministre provincial de la santé et de droits humains Cosmos Bishisha, qui aurait déclaré, je cite ; ‘’ à cette question, il n’y a pas assez des soucis à ce qui concerne la population du Sud-Kivu. Toutes les mesures sanitaires sont prises pour mettre la population à l’abri de toute contamination à grande échelle pendant cette période ou la province va recevoir les compatriotes venant du Nord-Kivu ;’’. Le constant fait par la rédaction du média en ligne débout RDC est totalement amer.

Les sinistrés en provenance de Goma, ville Volcanique, envahissent les installations portuaires de la ville de Bukavu les jours comme les nuits.  Il s’observe un manque si pas l’absence des mesures barrières. Pas de thermo flash, pas de kits de lavage de mains comme recommandé, le port de cache nez semble ne pas intéresser presque les voyageurs, voire même les agents présents aux ports. Plusieurs observateurs s’interrogent sur les propos rassurant du ministre de la santé et droits humains et recommandent que les autorités politiques congolaises aient la culture de concilier leurs paroles aux actes.

Un moyen de transport gratuit à la disposition des déplacés.

Toujours dans ses propos qualifiés des fallacieux, le ministre aurait déclaré sur la voix des ondes qu’un moyen de transport pour déplacer les victimes des catastrophes aurait été décidé dans la réunion de crise. Selon le constat de notre reporter sur terrain, les déplacés se prennent chacun en charge. Ceux qui n’ont pas les leurs pour venir le dépêcher attendent plus longtemps sur la route, d’autres sont encadrés par des bienfaiteurs qui les récupèrent aux ports vers leurs ménages.

Où seraient passés les véhicules promis pour faciliter les déplacés de ceux-là qui sont dépourvus de moyens ? les populations recommande qu’une communication soit faite pour aider les déplacés à bien identifier les véhicules commis à leurs dispositions.

Une grande délégation gouvernementale dépêchée à Goma

Plus de 8 officiels Congolais a été dépêché dans la province volcanique, pour quelle fin au juste ? D’aucuns s’interrogent sur la cause d’envoyer une si importante délégation alors que les sinistrés ont besoin d’assistance.

Pas d’assistance jusque-là en vivres, ni en non vivres et pourtant des millions des dollars sont décaissés pour rassurer le frais de mission.

Plus d’une vingtaine des victimes qui se sont embarqués dans des bateaux sans avoir les moyens pour se payer les billets justes pour sauver leurs peaux, subissent des humiliations terribles et sont séquestrés par les membres d’équipage à certains ports dans la ville de Bukavu. Un contrôle systématique s’observe aux ports.

Le mal est profond, plusieurs déplacés sont victimes d’escroquerie

Amadoués par des hommes des mauvaises fois, des escrocs se font passer comme de bonnes personnes et se livrent aux actes de vandalisme. Les déplacés doivent faire attention à ne pas se laisser dupés par des mal intentionnés qui trouvent dans cette opération un deal.

’Je suis découragé et je ne sais plus comment je vais me comporter. Je suis de Kalemie, je n’ai pas de famille ici à Bukavu, mais chez moi c’est à Goma. Nous avons accosté la soirée de ce 27 mai 2021, mais je suis tombée dans les mains des barbares qui m’ont dit qu’ils méconduiraient où passer la nuit le temps que demain je me débrouille. Par surprise, ils sont partis avec la valise pour les habits de mes enfants et un sac de riz,’’ regrette une dame victime des actes infâmes.

Précisons que le site de Ndendere comme prévu est déjà opérationnel. Les déplacés devraient déjà s’annoncer pour être conduit au site et faciliter leur identification et prise en charge.

Par Patrick Babwine

Vous aimez nos contenus?

Deboutrdc.net met tout son cœur pour réaliser des contenus interactifs et immersifs que vous pouvez retrouver sur tous vos supports. Journalistes, photographes, graphistes et développeurs collaborent étroitement pendant plusieurs jours ou semaines pour vous proposer des interviews et des analyses qui répondent à une grande exigence éditoriale. Leur réalisation prend du temps et des ressources considérables. Nous sommes cependant persuadés que ces investissements en valent la peine et avons fait le choix de laisser ces contenus en libre accès et dépourvus de publicité. Un choix rendu possible par ceux qui croient en l'indepenance de notre média. Pour continuer à travailler en totale indépendance éditoriale et produire des contenus interactifs, deboutrdc.net compte sur vous. Si vous souhaitez nous soutenir, veuillez nous écrire à

directeur@deboutrdc.net ou via WhatsApp à +243 854566913

.

Leave a Response

'
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
LinkedIn
Share
WeChat
WhatsApp