+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
Actualité

RDC/ Indépendance : la Consolidation de l’indépendance implique les efforts de tous

284views

Le salut tout comme la force  pour construire  un avenir meilleur est dans  l’unité du peuple  «la construction du Congo et la consolidation de notre indépendance passent par l’effort de tous ».  Mot du Docteur Denis Mukwege, Prix Nobel de la 2018. Néanmoins, Il condamne les stéréotypes  qui font croire qu’une classe des Congolais devrait continuer à vivre dans l’extravagance, des jets privés, des villas sur la côte d’azur au moment où certains Congolais sont appelés à travailler péniblement et manger par alternance.

Pas de sécurité ; pas d’abris pour certains Congolais, une éducation scolaire compromise, le tissu économique qui se brise. Le mal est trop profond pour que l’on continue à parler de l’émancipation du Congolais. Malgré les discours confiant du chef de l’Etat Congolais qui vente ses réalisations Sur le plan économique et social, l’environnement économique récent est marqué par une stabilité du cadre macroéconomique, le vécu quotidien des Congolais reste à désirer. Où sont les accus de cette indépendance acquise au prix du sang et de sacrifices ?

« C’est une forme d’esclavage moderne que nous ne pouvons plus continuer à accepter.  Nous devons être unis dans l’effort pour mettre fin à l’exploitation de l’homme par l’homme, à l’assujettissement du Congolais par un autre Congolais », a déclaré Dénis Mukwege.

Nous sommes Nés égaux et nous devons l’être devant la loi   

Plusieurs jeunes intellectuels Congolais, se retrouvent en mal d’expérimenter leur connaissance suite au manque d’emploi. Plus de 80% des jeunes Congolais vivent un chômage et d’autres souffrent de troubles psychiques par manque d’emploi.  Des diplômes universitaires qui sont gardés dans des placards. Des intellectuels sont devenus des fumeurs de chanvre par frustration. Pouvons-nous dire que indépendance a-t-elle apporté de réformes sur différents plans ? Pour certains, le pays est soumis et fait 61 ans de recul dans le domaine du développement ?

« Des diplômés universitaires qui ne soient pas souciés à l’effort pour l’indépendance économique de notre pays.  Comment pouvons-nous dressé nos fronts longtemps courbés alors que notre jeunesse vit un chômage endémique. Ne dit-on pas que le travail anoblit l’homme ? Comment pouvons-nous être digne quand nous vivons jusqu’à 40 ans, sous le toit des nos parents par manque de revenu minimal garanti », propos du prix Nobel 2018.

Mukwege interpelle la jeunesse de se redresser et se battre  comme l’ont fait les pères de l’indépendance.

Le peuple réclame un Congo sans guerre, un Congo où les jeunes ont de l’emploi. Les dirigeants parlent plus moins qu’ils ne font des actions capables des transformer le mode de vie de son peuple. De crépitement de balles dans tout l’Est de la RD Congo, des viols et violences récurrent et qui sont devenus des armes de guerre. Les enfants n’ont pas accès à l’éducation de base d’où le terme gratuité est devenu un  refrain sans couplé.

Le Président congolais  au cours de son adresse à la nation a l’occasion de 61 ans d’indépendance, a exhorté ses compatriotes à cultiver l’amour de la patrie, à raffermir davantage un esprit d’union des cœurs, afin de préserver l’intégrité territoriale du pays.

« C’est pour ces raisons fondamentales que je vous exhorte tous, à dépasser les clivages de tous ordres, qui sont intentionnellement utilisés pour diviser les congolais », a appelé Félix Tshisekedi à son peuple, avant d’ajouter : « j’aimerais rappeler que notre hymne national est symbolique et incarne la profession de foi des pères de notre indépendance. Donnons corps à son esprit et sa lettre par notre engagement patriotique au quotidien. Dressons nos fronts, et donnons-lui le rayonnement qu’il mérite ».

Par Patrick Babwine

Leave a Response

'
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
LinkedIn
Share
WeChat
WhatsApp