+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
mercredi, décembre 1, 2021
ActualitéSanté

RDC : Le vaccin contre Covid-19 reste gratuit contrairement à la déclaration de l’ACAJ qui parle du payement.

Depuis  que la pandémie covid-19 a frappé le monde, les mesures diverses ainsi que les stratégies ont été mises en place pour  lutter contre cette dernière. A l’instar d’autres pays à travers le monde, la République Démocratique du Congo s’est inscrit dans la logique de vaccination de ses citoyens. 

Dans une déclaration faite à la presse le 11 novembre 2021, l’association Congolaise pour l’accès à la justice (ACAJ) dénonce le monnayage du vaccin dans plusieurs structures sanitaires de la RDC, d’après le monitoring qu’elle dit avoir effectué

Le dit monitoring relève que contrairement aux déclarations du gouvernement indiquant que l’accès au vaccin covid 19 est gratuit, celui-ci est en réalité payant et exclut de ce fait les congolais  lambda incapables de débourser les montants exorbitants exigés ici et là.

L’institut national de recherche biomédical (INRB), spécialisé en la matière exige à chaque candidat à la première dose des vaccins actuellement disponible le paiement de trente dollars Américains.

 « Cette stratégie constitue, non seulement une discrimination à l’égard des gagnent-petits, mais également leur exclusion assumée du bénéfice d’un de leurs droits fondamentaux, à savoir le droit à la santé que l’Etat est censé protéger. Il rassure que le test covid-19 est payant mais le vaccin est gratuit, car il est acquis grâce à la solidarité internationale », déclare Gorges Kapiamba, Président de l’ACAJ.

Pour ce faire, l’ACAJ demande  au Ministre de la santé publique d’éclairer l’opinion sur ces cynismes de nature à éloigner la population de la vaccination pourtant présentée par le chef de l’Etat comme l’un des moyens efficaces pour rompre la chaine de transmission et  atteindre une immunité collective contre la covid-19.

Au regard de la situation, l’ACAJ demande aussi à l’inspection générale des finances (IGF) de diligenter une enquête aux fins de s’assurer de l’affectation de tous les fonds déjà perçus dès lors qu’il est de la notoriété publique que ces vaccins sont un don offert à la RDC et reste convaincue que l’on ne peut pas prétendre lutter efficacement contre la covid-19 et en même temps rendre les vaccins inaccessibles aux moins nantis.

Par ailleurs, le ministre provincial de la santé au Sud-Kivu n’est  pas d’accord avec la déclaration faite par l’ACAJ et affirme que  le vaccin contre covid-19 reste gratuit.

« Le vaccin est gratuit sur toute l’étendue de la République car c’est le gouvernement qui en a jugé ainsi, personne ne peut vendre ce vaccin. La première dose est terminée voilà pourquoi jusque-là nous n’avons pas des stocks. Nous attendons la deuxième dose et une fois prête il y aura un lancement officiel par le gouverneur de  province au Sud-Kivu et il en est de même pour d’autres provinces. Il sied donc de préciser que cette déclaration de l’ACAJ est fausse et infondée, d’où la population ne doit pas suivre des telles affirmations gratuites », renseigne Masine Kinenwa, Ministre provincial de la santé au Sud-Kivu.

Pour rappel, la campagne de vaccination gratuite contre la covid-19 a été lancée officiellement le 19 avril 2021 en République Démocratique du Congo afin d’éradiquer ce fléau qui gangrène le monde entier. Pour cette compagne, la RDC a eu à réceptionner 1,7 millions de doses de vaccin Astra Zeneca inscrit dans le mécanisme dit Covax qui est un dispositif pour l’accès mondial aux vaccins contre la Covid-19.

Diaz Bahati.

 

 

 

Leave a Response

Open chat
Bonjour!
Deboutrdc.net est à votre écoute!
Vous voulez nous contacter? Cliquez juste ce bouton à coté!
× Contactez l'équipe de deboutrdc.net